Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo: Macky Sall dégaine 150 millions FCFA pour la Diaspora sénégalaise

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Le président sénégalais, Macky Sall
Le président sénégalais, Macky Sall

Les Sénégalaises vivant au Congo ont reçu des mains de l’ambassadeur du Sénégal à Brazzaville un chèque de 150 millions FCFA pour leur «permettre d’exercer des activités génératrices de revenu».

«C’est une initiative du président de la République, Macky Sall, qui a entrepris des travaux de grands projets dans tous les domaines du développement. Estimant que l’émigration pose d’énormes problèmes et que c’est la femme qui se trouve au début et à la fin de tout développement, il a pensé pouvoir aider les femmes en leur octroyant des financements », a indiqué l’ambassadeur du Sénégal au Congo,  Batoura Kane Niang.

L’appui financier est remboursable dans un délai de 18 mois. Selon l’ambassadeur cité par le site d’informations adia-congo, Macky Sall a promis d’augmenter ces fonds de 50  millions FCFA dans cinq ans. «L’objectif est d’atteindre 300 millions FCFA au bout de trois ou quatre ans pour pouvoir financer les projets de toutes les femmes sénégalaises vivant au Congo. La somme remboursée permettra d’aider aussi d’autres femmes en attente de fonds», a expliqué Batoura Kane Niang.

Nata Samb Mbacké, l’administratrice du Fond d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur, a été chargée d’apporter l’enveloppe financière aux femmes sénégalaises vivant à Brazzaville pour développer leurs activités. Concernant les critères de sélection des bénéficiaires, l’ambassadeur indique qu’ils favorisent « les femmes qui mènent une activité de développement, celles qui ont l’esprit de créativité  et celles qui sont en règle avec l’administration congolaise ».  

© OEIL D’AFRIQUE

Laissez un commentaire