Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : l’une des plus grandes cimenteries du pays mise en service

Ciments de l’Afrique (Cimaf)

L’usine Ciments de l’Afrique (Cimaf) située à Makola

Le président congolais, Denis Sassou N’Guesso, a procédé jeudi à Hinda, à environ 550 km au sud de Brazzaville, à la mise en service d’une nouvelle cimenterie d’une capacité de production de 500.000 tonnes par an, l’une des plus grandes dans le pays.

Propriété de la Cimenterie marocaine de l’Afrique (CIMAF), filiale de CIMAT (Ciment de l’Atlas), cette usine, dont la construction a démarré en 2014, a été entièrement financée par le groupe CIMAF à hauteur de 35 milliards de f CFA (environ 70 millions USD).

Plus de 1000 emplois permanents directs et indirects ont été crées durant la phase de construction de cette usine. 200 autres emplois permanents directs et indirects, dont 95% sont occupés par des Congolais, ont été générés depuis sa mise en exploitation en novembre dernier.

Un plan de formation ambitieux a par ailleurs permis d’envoyer au Maroc pendant plusieurs mois, des dizaines de techniciens congolais sur le transfert de technologie, en vue de permettre de pérenniser le projet au Congo.

Pour le président directeur général du groupe CIMAF, Anas Séfrioui, « ce nouveau projet de cimenterie n’est qu’une première étape de nos investissements qui vont s’étendre à d’autres secteurs d’activités dans quelques années au Congo ».

CIMAF Congo est la troisième cimenterie construite au Congo après la cimenterie FORSPAK, implantée depuis 2013 près de Dolisie dans le département du Niari avec une capacité de 400 000 tonnes/an, et la société nouvelle des ciments du Congo (SONOCC), qui produit depuis 2002 environ 300 000 tonnes/an à Loutété dans la Bouenza.

Pour les autorités congolaises, la construction attendue de deux autres cimenteries, à savoir Dangote Cement à Madingou dans la Bouenza et Diamond Cement à Mindouli dans le Pool, permettra finalement de satisfaire la demande nationale estimée à deux millions de tonnes de ciment par an, et de faire du Congo un pays exportateur de cette matière dans la sous-région d’Afrique centrale.

Selon le ministre congolais du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé, Isidore Mvouba, « l’objectif que se fixe le gouvernement est d’augmenter la capacité de production de ciment afin de réduire à la fois le taux d’importation des matériaux de construction, et aussi de faire baisser le prix d’achat de cette matière première ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils