Congo : le spectre de l’année blanche plane sur l’Université Marien Ngouabi

Congo : le spectre de l’année blanche plane sur l’Université Marien Ngouabi

Le Rectorat de l’Université Marien Ngouabi|DR

Le face-à-face entre le gouvernement et l’intersyndicale de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville monte en intensité. Les étudiants ont décidé de maintenir leur grève déclenchée depuis le 1er septembre dernier.

Dans le viseur des étudiants grévistes, les inscriptions et concours bloqués pour les nouveaux bacheliers, les sessions d’examens renvoyées aux calendes grecques pour les anciens étudiants, le paiement, en bloc, de quatre mois d’arriérés de salaires.

Les étudiants appellent le gouvernement à prendre en compte les doléances des enseignants et à négocier.

Selon une source gouvernementale, les négociations sont en cours et déboucheront sur une solution qui va, à coup sûr, satisfaire toutes les parties.

Germaine Mapanga
Avec Lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Université Marien Ngouabi

Related Articles

L’Ambassadeur des États-Unis au Congo, plaide pour une presse responsable

Le  président du Conseil supérieur de la liberté de communication, Philippe Mvouo, s’est entretenu, le 22 août à Brazzaville, avec

Un réseau téléphonique frauduleux arrêté à Brazzaville

Dans un communiqué rendu public le 4 juin 2015, l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques (ARPCE) indique

Véhicules électriques : les Bluecars de Bolloré débarquent à Brazzaville

Une soixantaine de Bluecars, les véhicules électriques développés par Bolloré, doivent être livrés à Brazzaville, la capitale de la République

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils