Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : Le procureur ordonne l’arrestation de Zacharie Bowao pour ses propos tenus sur RFI

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd'hui président de l'IDC-Frocad, la principale plateforme de l'opposition| © Capture d'écran/Youtube

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense et aujourd’hui président de l’IDC-Frocad, la principale plateforme de l’opposition|© Capture d’écran/Youtube

Charles Zacharie Bowao, l’ancien ministre qui coordonne la plateforme d’opposition IDC-Frocad avait estimé vendredi que les bombardements en cours dans le Pool étaient une tentative de détourner l’attention de l’opinion, après la récente réélection contestée du président Denis Sassou-Nguesso. A la suite de son intervention sur RFI, le procureur de la République, Oko Ngakala a lancé un mandat d’arrêt à son encontre.

Charles Zacharie Bowao, ancien ministre de la Défense de Sassou Nguesso et coordonnateur de l’Initiative pour la démocratie au Congo et Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique a demandé la fin des « bombardements » en cours dans le Pool », département du sud du pays.

« Je pense (…) qu’il s’agit de gens qui ont été organisés par le pouvoir pour créer cet état de trouble pour permettre à la Cour constitutionnelle de valider les résultats du scrutin du 20 mars en faveur du candidat Denis Sassou-Nguesso, dans une atmosphère d’état de siège qui ne dit pas son nom », a soutenu l’ancien ministre.

M. Bowao soutenait que Denis Sassou-Nguesso a perdu l’élection et veut s’accrocher au pouvoir.

Mais dans un communiqué, le Procureur de la République indique que les services de la police ont arrêté plusieurs personnes suites à l’attaque de lundi dernier à Brazzaville dont les organisateurs, les commanditaires, ceux qui ont fourni la logistique et les assaillants. Il rappelle par ailleurs que les évènements ont provoqué la mort de 17 personnes.
Pour M. Ngakala, des armes de guerres se trouvant dans des commissariats attaqués ont été emportées et plusieurs édifices publics ont été incendiés.

« Au stade actuel de l’enquête, il demeure constant que les assaillants sont essentiellement constitués des ex-miliciens Nindja Siloulou, placés sous l’autorité du pasteur Ntoumi », a déclaré le procureur qui dénonce la gravité des propos de Charles Zacharie Bowao selon lesquels les attaques étaient une diversion organisée par le pouvoir.
« La gravité de tels propos qui troublent manifestement l’ordre public à procéder à l’audition du susnommé (Charles Zacharie Bowao, ndlr), dans l’intérêt de la manifestation de la vérité », a ajouté André Ngakala à la télévision congolaise.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils