Skip to content

Congo : Le pasteur Ntoumi viole les femmes, selon le ministre de la Justice Pierre Mabiala

[GARD align= »center »]

Le ministre congolais de la Justice, Pierre Mabiala a déclaré jeudi à Brazzaville, lors de ses échanges avec les ONG des droits de l’homme, que le pasteur Ntoumi, l’homme le plus recherché par les Forces armées congolaises, « viole les femmes, détruit les infrastructures ferroviaires au Congo et brûle tout ».

L’ex-chef rebelle, Frederic Binsamou, connu sous le nom de pasteur révérend Ntoumi, toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt et traqué par les autorités congolaises, accuse le président congolais, Denis Sassou-Nguesso d’être responsable de la dégradation de la situation dans le Pool et réclame un dialogue national sous l’égide de la communauté internationale.

Dans l’oraison funèbre qu’il a prononcée le 11 octobre 2016 à Brazzaville, à l’occasion de la journée de deuil national consécutive aux évènements du Pool qui ont fait 21 morts, le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, a rejeté, en bloc, tout dialogue dans le sang.

Germaine Mapanga

[GARD align= »center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater