Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo : Le gouvernement annoncé une réduction de 9% du budget 2016

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Thierry MOUNGALLA, Ministre de la Communication et des Médias Chargé des Relations avec le Parlement Porte-parole du Gouvernement
Thierry MOUNGALLA, Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement

Thierry Moungalla, le ministre congolais de la communication a indiqué jeudi que le gouvernement congolais envisage de réduire de 9% le budget exercice 2016. Le budget initial s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 3.000 milliards 755 millions de FCFA.

La baisse du budget de l’Etat s’explique par la chute du prix du baril du pétrole sur le marché mondial.
Présentant le budget au sénat en novembre 2015, le ministre Raphaël Mokoko avait déjà averti de la chute du prix du baril du pétrole qui pourrait  osciller au cours de cette année selon les prévisions.

« La chute du baril a occasionné la diminution des recettes budgétaires de l’Etat à hauteur de 1400 milliards entre 2013 et 2015 alors qu’elle n’avait cessé de progresser en faisant passer le budget de l’Etat, de 581 milliards en 1999 à plus de 4000 milliards en 2013. En effet, la forte dépendance du budget de l’Etat des recettes pétrolières  qui représente en moyenne plus de 80% des recettes budgétaires expliquent la crise actuelle dans nos finances publiques », avait-il déclaré.

C’est la deuxième fois de suite que le Congo décidé de la réduction de son budget après celle intervenue en juin 2015.
Selon les autorités, les revenus du pétrole et du gaz n’ont pas atteint le montant prévu. Thierry Moungalla, expliqué que les recettes ont été réduites à 544 milliards de francs CFA contre 754 milliards de francs CFA attendus.
La production de pétrole brut cette année est estimée à plus de 94 millions de barils, contre 89 millions de barils en 2015, at-il dit.

[GARD align=”center”]
 

Laissez un commentaire