Congo : Le général Norbert Dabira condamné à 5 ans de prison

Norbert Dabira

Le général Norbert Dabira condamné à 5 ans de prison

La Cour d’Appel de Brazzaville a condamné, samedi soir, le général Norbert Dabira à cinq ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’État. 

Au terme de cinq jours de procès, le général Dabira est reconnu coupable d’atteinte, dans le cadre d’une interception d’une conversation téléphonique par les services de sécurité le 17 novembre 2017, avec général Nianga Mbouala N’Gatsé à l’époque chef de la garde République, dont le sujet était la recherche de deux tireurs d’élite pour abattre l’avion du président Sassou N’Guesso en plein vol.

Ses avocats qui avaient rejeté au cours de leurs plaidoiries cette accusation la qualifiant sans fondement parce que l’on ne peut faire « un coup d’Etat seul » se sont dits déçus par le verdict.

« On a retenu pour cette condamnation l’infraction de l’atteinte à la sûreté de l’Etat. Nous avons pourtant démontré que cette infraction n’était pas fondée. Il n’y avait pas de preuve. On aurait pu faire un pourvoi en cassation, mais là, notre client nous dit qu’il n’ya pas lieu de le faire », a expliqué Me Philippe Esseau l’un de ses avocats.

De leur côté, la partie civile et le parquet se sont jouis de cette condamnation à cinq (5) ans, estimant qu’« il s’agissait de la vie du président et du renversement des institutions de la République. »

Le général Norbert Dabira a, durant ce procès, nié les faits qui lui sont reprochés, répétant qu’il était allé vers le général Nianga Ngatsé Mbouala après qu’il ait eu l’information qu’il voulait attenter à la vie du président pour l’en dissuader.

Mais le parquet et les avocats de l’Etat se sont appuyés sur la déposition du principal témoin, le général Nianga Ngatsé Mbouala à l’époque des faits, chef de la garde républicaine qui a affirmé que le général Norbert Dabira était venu à ses bureaux pour rechercher deux tireurs d’élite afin d’abattre l’avion du président de la République.

Le procès du général Norbert Dabira prévu pour deux jours a finalement duré cinq jours (du 15 au 19 mai), suite à la déposition confuse du principal témoin, le général Nianga Ngatsé Mbouala qui avait cité le ministre de l’Intérieur Zéphiryn Mboulou, obligé par la Cour de témoigner pour éclairer les faits, ce qu’il a fait par écrit et permis à la Cour d’avancer dans les pladoiries.

Le général Norbert Dabira 69 ans est originaire du Nord-Congo tout, comme le général Jean Marie Michel Mokoko, lui aussi condamné le 11 mai à 20 ans de prison à l’issue de son procès pour atteinte à la sûreté intérieure et détention illégale d’armes et munitions de guerre.

Avec l’APA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoNorbert Dabira

Related Articles

Congo : Colère froide des étudiants en Economie devant la BCI, faute de bourse

Les étudiants de la faculté des Sciences économiques ont manifesté leur colère le 21 juin contre les employés de l’agence

Pointe-Noire – Présidentielle au Congo: Parfait Kolélas dévoile son projet de société

C’est à travers un double meeting tenu le 9 mars, d’abord au stade Kokolo Kopa, dans le deuxième arrondissement Mvoumvou,

Congo – Brazzaville : la suspension des masters professionnels fait grincer les dents

La réunion qui a regroupé le 15 avril à Brazzaville, les cadres du ministère, les promoteurs des établissements privés, les

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils