Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : Le directeur général de la surveillance du territoire veut traquer les génocidaires financiers

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Vue du centre-ville de Brazzaville. Wikimedi

Le directeur général de la surveillance du territoire (DGST), le Général de police de 1ère classe, Philippe Obara projette d’interpeller avant le 30 avril prochain, toutes les personnes ayant contracté un prêt ou un crédit auprès du Fonds de soutien à l’Agriculture (FSA) et qui, depuis, n’ont pas procédé au remboursement.

Le Congo importe chaque année de la nourriture pour 26 millions de dollars. D’après le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture, sur les 10 millions d’hectares de terres cultivables, seuls deux pour cent sont exploités, et les femmes représentent 70 % des 145.000 exploitants agricoles dans ce pays d’Afrique centrale riche en pétrole.

L’Agriculture ne comble que 30 pour cent des besoins alimentaires du Congo. Pour encourager les agriculteurs, le gouvernement a créé en 2005 ce fonds et décidé, depuis 2008, d’exonérer tous les matériels et intrants agricoles entrant dans le pays.

Ce sont seulement les entreprises de droits congolais, identifiées auprès des services habiletés installés dans les douze départements du pays, qui pourraient bénéficier de ce fonds. Le minimum à octroyer aux bénéficiaires est fixé à 2 millions FCFA. Les promoteurs devront, avant d’obtenir ce financement, fournir un certain nombre de documents.

Le FSA a commencé à octroyer les premiers crédits en 2009, suite à une inscription budgétaire d’environ 10 millions de dollars. Mais, seuls 140 projets ont été financés en 2009 sur près de 800. Les financements accordés aux producteurs par le FSA sont remboursables avec un taux d’intérêt de 0,5 %.

Selon la loi créant le FSA, 10 % du budget national devraient être affectés dans les caisses du fonds.

En 2013, cette structure avait cristallisé l’attention à cause du mauvais ciblage des bénéficiaires des fonds. Une situation qui est allée en empirant au point d’écorner l’image du Fonds de soutien à l’Agriculture.

Interpellé, le ministre de tutelle, Rigobert Maboundou avait pris une série de mesures. Parmi celles-ci : la nomination d’un nouveau directeur général, Apollinaire Itoua.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils