Congo : La terrible vengeance d’un mari cocu fait des dégâts à Dolisie

Image d’illustration (archives)

Un homme de 46 ans, originaire du Mali, entretenait une relation intime avec une femme congolaise depuis plusieurs mois à Dolisie dans le Niari (sud). Très généreux, il a donné suffisamment des moyens financiers à sa compagne pour exercer le commerce des produits divers au grand marché de la ville. Apprenant mercredi dernier que sa dulcinée l’avait trompé, l’homme est sorti de ses gonds et a décidé de se venger de cette humiliation. Il n’a pas fait les choses à moitié.

Il a d’abord placardé des dizaines d’affiches de l’infidèle en tenue légère sur des arbres, sur des lampadaires de son quartier.

L’affiche était légendée: «Enfermez vos maris ».

Ce vendredi matin, il a incendié l’étal de la jeune femme au marché, juste à l’angle de la rue Sibiti à Dolisie. Ironie du sort, l’incendie a lourdement endommagé la quincaillerie de M. Toutou, de nationalité congolaise, avec plusieurs millions de francs CFA de dégâts à la clé.

Une forte odeur de roussi se dégage des lieux. Un épais nuage de fumée s’élève dans le ciel.

Après avoir pointé la description apocalyptique des dégâts causés, le pyromane a été interpellé par des policiers et placé en garde à vue.

L’individu en colère sera présenté ce lundi devant le procureur de Dolisie.

Germaine Mapanga 

Les Echos du Congo Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoDolisievengeance

Related Articles

Congo : Le procureur ordonne l’arrestation de Zacharie Bowao pour ses propos tenus sur RFI

Charles Zacharie Bowao, l’ancien ministre qui coordonne la plateforme d’opposition IDC-Frocad avait estimé vendredi que les bombardements en cours dans

Congo : La crise financière modifie les habitudes alimentaires

«Mangez trois fois par jour et équilibré.» Le message est connu de tous et s’affiche dans nombre de publicités alimentaires

Chine-Congo : Des Congolais fustigent la qualité des infrastructures chinoises

Les constructions réalisées par les sociétés chinoises implantées au Congo-Brazzaville depuis 2002 sont plus moins durables, soutiennent des Congolais interrogés

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils