Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Congo: la position d’Hollande sur le référendum fait polémique

François Hollande

François Hollande

Au Congo-Brazzaville, la mobilisation des opposants au référendum continue. Si le « oui » l’emporte dimanche, il permettrait au président Denis Sassou-Nguesso de briguer un troisième mandat. Mercredi, après deux jours de mobilisation et alors que de nouveaux affrontements ont eu lieu à Brazzaville, le président français, François Hollande, s’est adressé à son homologue congolais.

C’est lors d’une conférence de presse hier, à l’Elysée, que François Hollande a donné la position de la France concernant le référendum constitutionnel du 25 octobre. Le chef de l’Etat français dit respecter le choix du président Denis Sassou-Nguesso de consulter les Congolais. « Le président Sassou peut consulter son peuple, ça fait partie de son droit, et le peuple doit répondre », a répondu le chef de l’Etat français, pour immédiatement ajouter : « Ensuite, une fois que le peuple aura été consulté, cela vaut d’ailleurs pour tous les chefs d’Etat de la planète, il faut toujours veiller à rassembler, et à respecter et à apaiser. »

Une position que dénonce l’association Survie qui demande une condamnation ferme et des mesures concrètes à l’encontre des autorités congolaises. « En faisant ça, la France réaffirme son soutien à Denis Sassou-Nguesso en vertu de la préservation d’autres intérêts, des intérêts économiques, stratégiques, alors même qu’en ce moment des Congolais meurent sous les balles du régime », estime Thomas Noirot, membre de l’association en charge du Congo-Brazzaville.

Depuis le début de la mobilisation, quatre personnes ont été tuées dans des violences à Brazzaville et à Pointe-Noire d’après les autorités. L’opposition, elle, dénombre une vingtaine de morts et dénonce l’utilisation d’armes létales pour réprimer les manifestations.

(Avec RFI)

2 Comments

2 Comments

  1. Jean joseph Makosso

    22 octobre 2015 at 16 04 19 101910

    Nous Considerons a partir de maintenant comme la France soutient du dictateur sassou nguesso, le contraire aurai etonnè plus d’un toute les rèvolutions qui a eu en Afrique, la France est apparut tardivement, je demande a tout les Congolais de considèrè la France et les français commes des enemis et soutient indefectible du dictateur sassou, et que la france de par la bouche de son president a choisis son camps. Vaillant Peuple Congolais brisons nos chaines nous même rentrons en resistence dés a présent saccagè et boycotè tout ce qui est Français et considèrè chaque français comme enemies au même titre que sassou nguesso.

  2. Nkosi Sikeleli

    23 octobre 2015 at 13 01 49 104910

    Le Président Hollande dit qu’il respectait l’autorité légitime au Congo, c’est bien de le dire, alors pourquoi est il du coté opposé du Président Syrien qui est jusqu’à preuve du contraire, Président de la Syrie!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils