Congo : La police en guerre contre le relâchement des mœurs en public

Image d’illustration (archives)

Les pouvoirs publics veulent traquer les filles de joie. La police judiciaire a donné le ton, il y a deux semaines. Une patrouille a fait irruption dans un VIP, à Poto-Poto, y a interpellé une dizaine de filles en tenues osées et menacé de fermeture l’établissement qui est tenu par un ressortissant étranger. Ces filles, des mineures pour la plupart, se livraient à des séances d’exhibition. Souvent, ce genre d’opération lancées tambour battant finissent dans les oubliettes. La police fera-t-elle ecxeption cette fois?

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoguerremœursPolice

Related Articles

Congo – VIH/SIDA : le conflit entre le CNLS et le ministère de la Santé inquiète les malades

La crise qui secoue les deux institutions depuis plusieurs mois commence à inquiéter les malades du Sida et des structures

Des routes congolaises à l’heure des péages modernes

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a donné, le 1er mars, le coup d’envoi de la concession des

Dolisie : Condamné pour violation de domicile du ministre Pierre Mabiala, un détenu s’évade de la prison

  C’est une évasion d’un genre insolite. Incarcéré à la maison d’arrêt de Dolisie dans le département du Niari (sud),

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils