Congo : La police en guerre contre le relâchement des mœurs en public

Image d’illustration (archives)

Les pouvoirs publics veulent traquer les filles de joie. La police judiciaire a donné le ton, il y a deux semaines. Une patrouille a fait irruption dans un VIP, à Poto-Poto, y a interpellé une dizaine de filles en tenues osées et menacé de fermeture l’établissement qui est tenu par un ressortissant étranger. Ces filles, des mineures pour la plupart, se livraient à des séances d’exhibition. Souvent, ce genre d’opération lancées tambour battant finissent dans les oubliettes. La police fera-t-elle ecxeption cette fois?

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoguerremœursPolice

Related Articles

AprA?s la condamnation de Me Mbemba et les dA�tentions da��Okombi Salissa et Paulin Makaya : Ca��est le tour de leurs partis da��A?tre frappA�s

Un malheur ne vient jamais seul, affirme le dicton. Ca��est vrai! Trois des leaders de la��opposition dont Jean-Martin Mbemba, prA�sident

Congo-crise du Pool :« Le fusil ne nous apportera rien », estime Mgr Anatole Milandou

L’archevêque métropolitain de Brazzaville, président de Caritas du diocèse de la capitale qui a assisté, le 7 février, à la

Brazzaville rend un dernier hommage à l’artiste musicien Kouka Célestin Alias « Ya Célio »

Décédé le 20 août dernier, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Brazzaville, l’artiste-musicien Kouka Célestin Alias « Ya Célio » a été

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils