Congo : La France fait don de 4000 euros aux déplacés du Pool

Des billets d'euros

Des billets d’euros | ©DR

L’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery a annoncé que son pays va assister les déplacés du département du Pool (sud) en leur apportant une aide financière de 4000 euros, soit 2 624 000 FCFA, pour leur permettre de se nourrir.

Le diplomate français a fait cette annonce à l’issue de son audience avec le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba au palais des congrès de Brazzaville.

Au Congo-Brazzaville, un tiers de la population du Pool a dû fuir en raison de la crise qui a éclaté il y a un peu plus d’un an dans ce département.

Le Programme alimentaire mondial (PAM), l’UNICEF, le ministère de la Santé Publique et le ministère des Affaires sociales se sont penchés sur leur situation nutritionnelle.

Le rapport publié récemment est alarmant : les déplacés manquent de tout et en particulier de nourriture.

En moyenne, 17% des enfants sur lesquels a porté cette enquête souffrent de malnutrition aigüe. Un chiffre inquiétant et au-delà du seuil d’urgence de l’OMS fixé à 15%.

La situation est globalement plus grave dans la Bouenza, dont certaines localités d’accueil sont particulièrement enclavées et qui n’ont parfois bénéficié à ce jour d’aucune aide alimentaire.

Dans ce département, 58% des ménages déplacés sont en insécurité alimentaire ainsi que 32% des familles hôtes qui ne sont bien sûr pas épargnées.

Germaine Mapanga
Avec lesechos

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFrancePool

Related Articles

Congo : Le pasteur Ntumi «prend acte» du cessez-le-feu signé à Kinkala

Dans un message enregistré jeudi après-midi 28 décembre, le pasteur Ntumi prend acte de l’accord de cessez-le-feu signé à Kinkala

Congo : Une Commission dénonce la mauvaise gestion des fonds publics destinés au paiement des bourses des étudiants

La Commission nationale de lutte contre la corruption, la fraude et la concussion a dénoncé, dans un rapport d’enquête rendu

Présidentielle au Congo : l’opposition ira aux urnes sous conditions

Réunie en convention nationale du 09 au 13 janvier à Brazzaville, l’opposition congolaise regroupée au sein des  plateformes dénommées  Front

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils