Congo : la circulaire demandant aux parents de financer l’école abrogée par les députés

Image d’archive © DR

Le Premier ministre, Clément Mouamba a décidé le 14 décembre à Brazzaville, devant les députés, lors de la séance des questions au gouvernement, d’abroger la note circulaire demandant aux parents de contribuer au financement de l’école.

« Pour l’instant, la note circulaire demandant aux parents de contribuer au financement de l’école est cassée. On y met une trêve en attendant d’organiser les détails conventionnels avec les parents », a déclaré Clément Mouamba devant les députés.

Le Chef du gouvernement a rappelé que, dans l’historique scolaire congolais, les parents ont toujours payé. Malheureusement dans le désordre. Il a, de ce fait notifié que ce texte avait l’avantage de repréciser les obligations de chaque partie prenante concernant le financement de l’école.

« Il n y a aucune volonté du gouvernement d’harceler les parents d’élèves, étant donné que la gratuité de l’enseignement au Congo est considérée comme l’un des grands principes. Mais dans les faits, l’Etat tout seul ne peut pas tout financer », a expliqué Clément Mouamba.

Le premier ministre a réaffirmé la volonté du gouvernement de s’investir au fonctionnement de l’école congolaise, d’autant plus que près de 2.000 établissements de cycle primaire dénombrés dans tout le territoire du pays, sans compter les collèges et les lycées, ont besoin du soutien de l’Etat.

© VOX 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
Clément MouambaCongodéputésécoleparents

Related Articles

Les Congolais invités à consommer des recettes à base de haricot pour la lutte contre la malnutrition

L’invite a été faite le 18 décembre à Brazzaville par le directeur de cabinet du ministre de la Recherche scientifique

Congo : Paulin Makaya présenté à la presse pour « assassinat, complicité d’évasion… » à la prison de Brazzaville

Le procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Brazzaville, André Gakala Oko, a présenté, le 5

Pointe-Noire: l’ancien cimetière de Mongo Kamba transformé en champ de maïs

Situé dans le quatrième arrondissement Loandjili, l’ancien site d’inhumation de Pointe-Noire est à ce jour transformé par les riverains en

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils