Congo – Justice : Jean Didier Elongo obligé de retourner en prison !

Jean Didier Elongo , l'ancien directeur des marchés publics de l'État

Jean Didier Elongo , l’ancien directeur des marchés publics de l’État

Libéré de la Maison d’arrêt de Brazzaville, le lundi 30 avril 2018 à l’insu du procureur de la République, Oko Ngakala, Jean Didier Elongo a été sommé par ce dernier d’y retourner, peu de temps après.

Finalement, Jean Didier Elongo n’aura humé l’air de la liberté que pendant quelques heures. Ainsi que nous l’annoncions mardi, l’ancien directeur des marchés publics de l’État avait été sorti de prison en catimini, sans s’en référer au procureur de la République.

Il faut relever que cette libération avait suscité surprise, stupéfaction et incompréhension auprès des Congolais qui, à l’arrestation de Jean Didier Elongo, avaient salué la lutte contre les  »antivaleurs » et les criminels économiques entreprise par les autorités.

Désormais, les autorités judiciaires devront savoir : qui a été à la base de cette libération, et pour quelle raison ?

Quoi qu’il en soit, la situation de ce pseudo libéré, quoique rattrapé par le procureur, met à nue la vulnérabilité des conditions d’extraction des prisonniers à la Maison d’arrêt de Brazzaville. Sans doute, des mesures idoines s’imposent-elles, pour éviter pareille cavale à l’avenir, assurément avec la complicité du personnel pénitentiaire.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoJean Didier ElongoJusticePrison

Related Articles

Congo: la presse invitee à s’élever au-dessus de la médiocrité politicardiste

Le Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC), organe de régulation des médias au Congo, a demandé le 12

Insécurité à Tchimagni: un présumé malfaiteur pris dans son propre piège

Âgé d’une trentaine d’années, ce voleur été appréhendé dans la nuit du 20 au 21 mai par un groupe de

CHU de Brazzaville: Lettre ouverte de Marie Gabrielle Ambiero à Sassou Nguesso au sujet des réseaux mafieux

« J’ai l’honneur de venir très respectueusement, auprès de votre haute bienveillance, solliciter une audience urgente et expresse, au bénéfice du

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils