Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : Jean Didier Elongo accusé d’avoir détourné 50 millions de FCFA entre 2009 et 2018 pour le compte de la DGMP

Jean Didier Elongo

Jean Didier Elongo échangeant avec ses avocats après la suspension de l’audience du 15 janvier © Adiac

Poursuivi à nouveau pour détournement des fonds publics mais cette-fois à la Direction générale du contrôle des marchés publics (DGMP), le procès de Jean Didier Elongo a été renvoyé au 21 janvier à cause de l’absence des avocats de l’Etat, constitué partie civile dans cette affaire.

Après le non-lieu dans l’affaire de détournement présumé de sept cents millions FCFA, liés à la peinture du Centre hospitalier universitaire de Brazzaville, Jean Didier Elongo est supposé avoir détourné cinquante millions FCFA entre 2009 et 2018 pour le compte de la DGMP. En effet, le ministère public et l’Etat congolais lui reprochent d’avoir créé des emplois fictifs pendant près de dix ans car, les effectifs des agents de la DGMP retenus à cinquante sont passés à cent cinquante travailleurs, sous sa direction.

Répondant à une question des juges lors de l’enquête de personnalité, le principal accusé a nié avoir été entendu par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) pour les faits qui lui sont reprochés. « Je n’ai jamais été convoqué à la DGST pour les faits qui me sont reprochés mais, pour la corruption qui m’était reprochée par rapport au CHU. Donc, tout ce qui est dit ici, Monsieur le président, me paraît même surprenant parce que je n’ai jamais été convoqué pour une enquête préliminaire à la DGST. Je l’ai appris le 2 août lorsque la chambre d’accusation rendait l’ordonnance de mise en liberté par rapport à la première affaire, c’est là qu’on m’a donné lecture de cette nouvelle inculpation », a indiqué Jean Didier Elongo après la lecture de l’acte d’accusation. 

Le procès qui s’est ouvert le 15 janvier à la Cour d’appel de Brazzaville, sous la direction de Christian Oba, a été renvoyé au 21 janvier à la demande de la partie civile. En effet, Mes Jean Prosper Mabassi et Armand Blaise Galiba, qui se sont constitués avocats de l’Etat séance tenante, ont demandé à la cour le renvoi de cette affaire afin de leur permettre de s’enquérir de la constance et de la substance du dossier. 

Parfait Wilfried Douniama

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils