Congo – Inondations : plus de cent mille personnes risquent d’être touchées dans la partie nord du pays

Image d’archive|© DR

L’estimation a été faite par la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette Dinga Dzondo, dressant l’état des lieux de la situation qui prévaut actuellement dans la partie septentrionale et au centre du pays suite aux pluies diluviennes qui ne cessent de tomber depuis le début de ce mois.

Au cours d’une réunion de la coordination tenue le 26 novembre à Brazzaville, la ministre Antoinette Dinga-Dzond a édifié les partenaires au développement, notamment le système des Nations unies, l’Union européenne et les ambassadeurs de l’état de la situation.

Présentant le tableau département par département, elle a laissé entendre que jusqu’au moment où son ministère rédigeait le communiqué, la situation dans les quatre départements, à savoir la Likouala, la Sangha, la Cuvette et les Plateaux se présentait de la manière suivante: environ cinquante-huit mille sinistrés dans la Likouala avec deux décès par noyade; trente et un mille sept cent quatre-vingt-seize dans la Cuvette; deux mille cent quarante-deux dans la Sangha et mille six cents dans les Plateaux. « La situation est vraiment dramatique », a-t-elle déploré.

Ces chiffres, a expliqué la ministre, ne sont qu’approximatifs, étant donné que toutes les autorités des endroits concernés n’ont pas été saisies. Elle a également évoqué les cas de la population entière qui s’est déplacée.

Outre la partie nord du pays, Antoinette Dinga Dzondo a également évoqué les cas de Brazzaville, Pointe-Noire et le département du Niari avec la localité de Kimongo atteints par les inondations. Face à ce drame, elle a salué l’action entreprise par le gouvernement en mettant à la disposition des partenaires au développement des informations officielles sur la situation qui ont permis de commencer à assister la population par l’acheminement des vivres et l’installation des entrepôts.

Prenant la parole à cette occasion, la représentante de l’Organisation des Nations pour l’alimentation et l’agriculture, coordonnatrice résidente du système des Nations unies au Congo, Suze Percy Filippini, a remercié la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire pour avoir initié cette rencontre de la coordination avant de déplorer l’état de la situation.

« Je voudrais saisir cette occasion pour dire que le système des Nations unies est très préoccupé par ce qui se passe au niveau national et particulièrement par la situation qui prévaut dans la partie nord et le centre du pays », a-t-elle déclaré, avant d’ajouter que le système des Nations unies a été dès le premier jour de la situation aux côtés de la population grâce aux dispositifs déjà existants dans cette partie du territoire avant de commencer une évaluation conjointe gouvernement système des Nations unies, laquelle a permis d’identifier cinquante mille bénéficiaires seulement pour la Likouala.

Le système des Nations unies, a-t-elle signifié, est prêt à accompagner le gouvernement et à la date d’aujourd’hui, à part cette évaluation conjointe qui a été menée dans le département de la Likouala, dix mille personnes ont été servies en plats chauds.

Suze Percy Filippini a, elle aussi, estimé à plus de cent mille le nombre de personnes qui seront touchées par ce sinistre dont les besoins sont estimés à neuf millions de dollars dans un premier temps.

Jean Jacques Koubemba

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongoCuvetteinondationsLikoualaPlateauxSangha

Related Articles

Brazzaville : du Wifi gratuit dans les bus Blue Congo de Bolloré

Mis en circulation dans les deux grandes villes du pays depuis l’année dernière, les bus électriques de Bolloré qui circulent

Congo : Claudine Munari veut remporter l’élection et permettre aux congolais de trouver le bonheur

L’ancienne ministre du Commerce, Claudine Munari qui dirige le Mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail, (MUST) fait partie

Dette extérieure du Congo : la Chine et les traders détiennent plus de 60%

Reposant essentiellement sur le secteur pétrolier, l’économie nationale croupit sous le poids de la dette estimée, selon le Fonds monétaire

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils