Congo – Fonction publique : près de treize mille agents iront à la retraite dans cinq ans

la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC)

La Société nationale des pétroles du Congo (SNPC)

Le gouvernement a alerté, le 26 novembre, lors de son dernier conseil des ministres, que douze mille six-cent-soixante-dix-sept fonctionnaires, soit 21% des effectifs actuels, vont faire valoir leurs droits à la retraite dans les cinq prochaines années. Une vraie catastrophe administrative guette l’administration publique congolaise si l’Etat n’y prend garde.

Les chiffres plus ou moins alarmants sont issus du dernier recensement des fonctionnaires, effectué il y a deux ans. Les résultats de cette opération appréciée par le gouvernement et dévoilés en Conseil des ministres font froid dans le dos.

Il ressort de ce recensement qui visait, entre autres, la maîtrise des effectifs réels des agents émargeant à l’Etat et celle de la masse salariale, qu’à la date du 30 avril 2018, 61 868 agents civils de l’Etat en activité ont été identifiés, à l’issue des réclamations. De ces effectifs globaux, le gouvernement a relevé une tendance au vieillissement accéléré du personnel de l’Etat et leur courbe tangible vers une retraite massive dans la fourchette de cinq ans.

Les statistiques déclinées font état de ce que 12 677 fonctionnaires, soit 21% des effectifs actuels, seront bientôt admis à la retraite. Leur départ massif réduira systématiquement les effectifs actuels d’agents de l’Etat à la plus basse échelle, au point de passer à moins de cinquante mille agents. Ce déficit risquera d’affecter gravement l’administration publique, si le gouvernement ne recrute pas en urgence.

Plus encore, le gouvernement a alerté que ce nombre de départ à la retraite va quasiment doubler dans les dix ans à venir, pouvant atteindre 21 003 départs, soit 34% des effectifs actuels. Un réel problème et vrai paradoxe pour un pays qui a pour défi majeur, à court terme, le développement économique et qui aspire à l’émergence dans un avenir proche.

Faisant le point sur ce déficit, le Conseil des ministres a précisé que dans le nombre total actuel des fonctionnaires, on note 37% de cadres supérieurs ; 59% de cadres moyens et 4% d’agents subalternes.

Par ailleurs, il a précisé que 0,80% de ces agents ont l’âge inférieur à 25 ans ; 13,74% ont l’âge compris entre 26 et 34 ans ; 48,96%  ont l’âge variant entre 35 et 49 ans et 36% d’autres ont l’âge supérieur à 50 ans.

Rappelons que les résultats de ce recensement révèlent que 71 548 agents civils émargeaient légalement à l’Etat au 31 décembre 2016. Au total 64 156 agents civils ont été recensés  au 1erjuin 2017 et 62 701 ont été dénombrés au titre des résultats provisoires, après le traitement du fichier des agents recensés suite au retrait des matricules doubles ou erronés.

Après confrontation de l’effectif initial des agents payés à la solde avec les 62 701 agents dénombrés lors du recensement, on a noté 8847 agents qui ne se sont pas fait recenser. L’identification a décelé 1201 retraités décédés ou en double emploi. L’incidence financière des agents non recensés avait été évaluée à plus d’1,183 milliard FCFA.

Firmin Oyé

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
CongoFonction publique

Related Articles

Quick Systems In Russian Brides – The Best Routes

The direction to go When He Begins to make sure you Pull Away Every single woman offered acknowledges that to

Establish Numbers Targets to target Learning Putting into action Tasks.

Thesis Demonstration Increasing options for perceptual image quality assessment. Results throughout scholastic enrichment plans, similar to though not restricted to

Tadacip for sale

Com tutorials direction4 guide2 generic tadacip 20 mg fast delivery url erectile dysfunction labs.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils