Congo – Escroquerie : La police met la main sur un malfrat opérant sous le prête-nom de Jean Denis Sassou N’Guesso

Jean Denis Sassou-N’Guesso

Jean Denis Sassou-N’Guesso

Un homme se faisant passer pour Jean Denis Sassou-N’Guesso (JDSN) a été appréhendé par les services de Police pour usurpation d’identité, faux et usage de faux.

Un habile escroc, avec un réel sens de la mise en scène. L’homme avait un garde du corps pour faire enfant de chef d’État et flouer ainsi les potentiels suspicieux. « Jean Denis sassou Nguesso » et son « garde du corps » ont été appréhendés par la police pour escroquerie.

Le soi-disant « fils de président qui se passait pour le PDG d’une entreprise imaginaire avait également un complice ouest africain, dénommé Silla Tidiane. Celui-ci l’avait introduit dans sa communauté pour faciliter les « affaires ».

Le pseudo Jean Denis aurait bénéficié de grosses sommes d’argent en échange des gros marchés et des privilèges imaginaires. Couvert par son patronyme, aucune des personnes escroquées n’osait le poursuivre.

L’enquête déterminera le montant du préjudice subi par les victimes du pseudo Jean Denis Sassou N’Guesso, même si d’aucun pensent que dans ce qui apparait être une escroquerie en bande organisée, outre les complices appréhendés, la police se doit également d’arrêter son coiffeur qui l’aurait  »sosifié » à la perfection, ce qui ne serait pas sans arrières pensées sur l’usage de cette prouesse capillaire.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoJean Denis Sassou N’Guesso

Related Articles

Congo – Gouvernement : La ministre Arlette Soudan Nonault se « fiche » bien des directives du premier ministre

Relèves ou nominations aux hautes fonctions par des ministres, la pratique qui n’intègre pas leur domaine de compétences avait été

Transport aérien: ECAir lance un emprunt obligataire pour consolider sa croissance

La compagnie aérienne nationale, Equatorial Congo Airlines (ECAir) a lancé ce jeudi un emprunt obligataire d’un montant de 60.000.000.000 FCFA

Congo : André Okombi Salissa condamné à 20 ans de travaux forcés

André Okombi Salissa, jugé depuis janvier pour atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, risque 20 ans de travaux forcés

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils