Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Congo : Du bruit autour des cercueils sans cadavres à Mindouli

©VOX

Une atmosphère funeste règne au plein centreville de Mindouli. Et pour cause la fabrication accélérée et en quantité industrielle des cercueils dans un atelier de menuiserie situé au marché. Pendant que les offi ciels et les citoyens lambda ignorent la fi nalité de ce matériel lugubre, les responsables et les ouvriers de l’atelier observent l’omerta. Des sources sûres indiquent cependant que ces centaines de cercueils ont été commandés, sous-couvert du pasteur Ntoumi, qui entend exhumer puis inhumer, selon ses propres rites les Ninjas-Nsiloulous morts dans les affrontements avec la force publique. 

La réalité dépasse l’entendement. Tout se passe comme dans un fi lm d’horreur. Tout le monde veut savoir à qui appartient et à quoi sert la panoplie de ce matériel lugubre. Si dans la menuiserie, les fabricants restent motus et bouches cousues, dans la cité des citoyens chuchotent et affi rment qu’il y aurait plus d’une centaine de pièces fabriquées. La commande a été faite par un certain «Le Dur», homme de main présumé du pasteur Ntoumi. Comme dans un fi lm de zombies Des sources concordantes précisent que l’atelier fabriquera entre 300 à 400 cercueils.

 L’envoyé de Frédéric Bintsamou aurait fourni lui-même les planches vraisemblablement sorties de ses scieries. Il aurait envoyé deux collaborateurs dont un s’appellerait Le Dur pour négocier ce marché. Ils seraient revenus par la suite déposer les planches. « On se demandait à quoi servirait tout ce matériel. On a appris qu’on allait fabriquer un lot de cercueils, pour le compte du révérend pasteur Ntoumi», concède un citoyen. Parmi les adeptes et les Ninjas-Nsiloulous qui ne sont pas encore affranchis de son autorité, les plus diserts affi rment que les cercueils appartiennent à Ntoumi. 

«La guerre est fi nie. Pendant les combats les militaires qui tombaient étaient enterrés avec honneur à Brazzaville. Mais pas les Ninjas-Nsiloulous. Ceux qui étaient tombés, étaient enterrés à la va-vite. La consigne était de ne laisser un seul cadavre se décomposer à l’air libre pour ne pas entamer le moral des survivants. Au cas où on ne pouvait le faire immédiatement, on revenait quelque temps après. Maintenant que la paix règne, ils ont droit aux funérailles dignes. Le chef y tient », explique un excombattant. Cette opération qui se limitaient à Mindouli et sa banlieue s’étendra sur tout le Pool et les départements frontaliers, indique-ton des sources non encore confi rmées. D’aucuns parlent des âmes errantes qu’il faut maitriser, en organisant en leur faveur des obsèques dignes. Des âmes qui serviraient à l’avenir L’entourage de Ntoumi confi rme que ce dernier exhumera ses combattants et les inhumera au terme d’un rituel qui conférerait l’immortalité aux « âmes qui seraient utiles dans de nouvelles épreuves. Ces âmes combattront à la place des vivants pour la victoire fi nale. Donc, si jamais il y a un problème, il y aura des invisibles parmi les combattants ». En l’absence des explications du pasteur Ntoumi, de nombreuses interrogations restent sans réponses. Car, nul ne sait si Frédéric Bintsamou est bel et bien l’initiateur de cette opération macabre. Si oui, a-t-il le pouvoir d’exhumer ces Ninjas-Nsiloulous morts, sans informer les structures habilitées et sans associer des services des pompes funèbres. 

©LE PATRIOTE

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils