Congo: Deux cas de fièvre jaune ont été enregistrés dans le district de Boko Songho

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

(Photo d'illustration) Une patiente qui reçoit un traitement après avoir été atteinte de la fièvre jaune au Darfour.|AFP
(Photo d’illustration) Une patiente qui reçoit un traitement après avoir été atteinte de la fièvre jaune au Darfour.|AFP

Deux cas de fièvre jaune ont été enregistrés dans le district de Boko Songho, dans le département de la Bouenza, au sud du Congo, a appris Xinhua mardi à Brazzaville de source proche du ministère de la Santé.

Les deux cas ont vite été pris en charge et traités. Mais pour empêcher la propagation de la maladie, le ministère de la Santé entend organiser dans les prochains jours, une « campagne de vaccination de masse » dans tout le Congo.

Deux pays voisins du Congo, l’Angola et la République Démocratique du Congo (RDC) ont enregistré une épidémie de fièvre jaune qui a occasionné plusieurs morts en Angola.

La fièvre jaune est une maladie virale hémorragique aiguë transmise par des moustiques infectés. Elle se manifeste dans sa première phase par des maux de tête, la fièvre, l’anorexie, les douleurs musculaires, les vomissements. La jaunisse apparaît dans la deuxième phase dite toxique, le patient peut saigner de la bouche, du nez, des oreilles. Les complications peuvent entraîner la mort.

[GARD align= »center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater