Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo : Deux braconniers condamnés à trois ans de prison ferme pour braconnage d’un éléphant

Michel Anoumzock et Jouanin Andoula condamnés/Adiac

Michel Anoumzock et Jouanin Andoula condamnés/Adiac

L’instance judiciaire locale a récemment rendu son verdict en matière correctionnelle, condamnant les deux délinquants fauniques à plusieurs années de prison ferme et à payer des amendes.

Au terme de plusieurs semaines d’instruction, les charges retenues contre les deux braconniers sont, entre autres, l’abattage et la complicité d’abattage d’un éléphant, espèce intégralement protégée par la loi. 

Les deux sont condamnés à trois ans de prison ferme et doivent payer une amende d’un million de francs CFA ainsi que des dommages et intérêts d’un million de francs CFA sur la base de l’article 113 de la loi n°37-2008 du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées. 

En effet, l’auteur de cet abattage, le chasseur autochtone Jouanin Andoula, est interpellé par les éco-gardes du projet espace Tridom interzone Congo. A l’issue d’un interrogatoire, ce dernier a reconnu qu’il « pratique la chasse à l’éléphant depuis plusieurs années ». Fort de son expérience, les commanditaires louent ses services pour abattre des éléphants afin d’en extraire les pointes d’ivoire. Le dernier qu’il aurait abattu avec une arme de guerre de type PM AK47 est la ènième battue de sa carrière.

Par contre son commanditaire, Michel Anoumzock, a été propriétaire de l’arme de guerre utilisée pour ce braconnage. Le présumé complice a été également interpelé au terme d’une fouille de ses sacs. Une trompe et une queue d’éléphant ainsi que des cartouches artisanales auraient été retrouvées à la suite d’une perquisition par des agents en application de la loi dans le campement de ce dernier, au village Ekokola.

« En dépit des efforts fournis par l’Etat congolais et ses partenaires dans le processus de conservation de la biodiversité, plusieurs Congolais et sujets étrangers ne sont pas encore dissuadés et continuent à se livrer aux actes de braconnage et au commerce illégal des produits issus des espèces animalières en voie d’extinction. La condamnation de ces deux personnes démontre l’impartialité et la détermination de la justice congolaise dans la protection de notre faune sauvage », a commenté une source proche du Projet Espace tridom interzone Congo).

Signalons que Michel Anoumzock a été jugé puis condamné, à plusieurs reprises, pour le trafic et la complicité d’abattage des espèces intégralement protégées.

Fortuné Ibara 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils