Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Congo – Circulation routière : Incendie d’un véhicule en plein trafic routier à Brazzaville

Une voiture

Une voiture de marque Toyota RAV4 a été consumée par les flammes sur la route Moukondo-Kombo à hauteur du quartier le Bled, vers l’arrêt dit capitaine samedi.

Une voiture de marque Toyota RAV4 a été consumée par les flammes sur la route Moukondo-Kombo à hauteur du quartier le Bled, vers l’arrêt dit capitaine samedi.

La conductrice au volant d’une Toyota RAV4 de couleur grise n’a pas eu le temps de soigner le stationnement de la voiture dont la fumée inonde déjà l’habitacle, qu’elle en est sortie, comme si elle avait le feu aux trousses.

Bien sûr qu’il y avait le feu. À travers l’intense chaleur qui déjà léchait ses pieds aux niveaux des pédales, la conductrice avait vite compris que son moteur était en feu et qu’il n’y avait plus rien à faire, que de s’en échapper.

Selon les témoins, la jeune femme a précipitamment arrêté un taxi, abandonnant là, son véhicule qui fumait du capot.

Quelques jeunes présents sur les lieux ont tenté en vain d’ouvrir le capot d’où s’échappait déjà un feu ardent. En quelques instant, la voiture est devenue un brasier incandescent. Une gigantesque boule de feu dont même les pompiers n’ont pu venir à bout.

« Nous n’avons pas pu sauver la voiture. Le feu a été trop rapide », a dit l’un d’eux. Même les pompiers n’ont rien pu.

Ceux qui ont assisté de plus près à la scène rapportent que la conductrice marmonnait paniquée, ça sent de l’essence !

Même si l’origine de cet incendie est restée un mystère aux yeux des populations, tout porte à croire qu’une diorite défectueuse ait pu libérer de l’essence qui aurait provoqué l’incendie.

Cet incident pose une fois de plus le problème de la formation des chauffeurs et autres conducteurs de véhicules dans les villes congolaises.

Beaucoup d’entre-eux se limitent simplement à déplacer les véhicules, plutôt qu’à conduire, car ils méconnaissent jusqu’aux règles élémentaires du code de la route, et des signaux de danger, même s’ils sont détenteurs d’un « permis de conduire ».

Pour ceux-là, le contrôle et l’entretien usuel, tels le niveau d’eau ou le niveau d’huile, encore moins lire les voyants sur le tableau de bord restent l’affaire des mécaniciens. La seule jauge qu’ils savent lire c’est celle indiquant le niveau de carburant.

Sans doute un voyant avait averti du danger imminent. Mais, a t-il été interprété par la conductrice ?

Bertrand BOUKAKA

Les Échos du Congo-Brazzaville

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils