Congo – CHU de Brazzaville : Inondation au service de maternité

CHU de Brazzaville au Congo

Le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville|©DR

Alors que l’on y déplore régulièrement le manque d’eau, pourtant indispensable pour les femmes ayant accouché, le service de maternité du CHU a tellement eu de l’eau en abondance, que malades et agents y ont pataugé.

À défaut de serpillières, des blouses roses de sage-femmes et autres matrones accoucheuses pour éponger un peu plus de 10 centimètres d’eau, tout le monde s’est mis à la corvée, au service de maternité du CHU, inondé.

Tout est parti du bloc sanitaire où les robinets régulièrement à sec restent constamment ouverts, car jamais rien n’y coule. La fourniture d’eau impromptue aux premières heures de la matinée de mardi a surpris malades et personnel de garde envahis par les eaux qui ont coulé jusqu’à dédorder, avant de s’infiltrer dans les chambres des malades, les salles de soins et les bureaux.

La direction du CHU n ‘a fourni aucun bilan des pertes, notamment pour le matériel posé à même le sol, désormais indisponible. Peut-être les agents hospitaliers s’assureront-ils dorénavant que tous les robinets sont fermés, avant de s’endormir.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCHUCongo

Related Articles

Congo: le Sénat autorise la ratification de l’accord de Paris sur le climat

La chambre haute du parlement congolais, le Sénat, a examiné et adopté mardi à Brazzaville un projet de loi autorisant

Fespam 2017 : trois pays dont un Européen manifestent leur volonté de participer à l’événement

Le ministre de la culture et des arts, M. Léonidas Carel Mottom Mamoni, a reçu, le 20  et le 21

Brazzaville: Le général Guy Blanchard Okoï élevé à la distinction d’officier de la Légion d’honneur

L’ambassadeur de France en République du Congo, Jean Pierre Vidon, a procédé le 9 décembre à Brazzaville, à la remise

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils