Congo : Brazzaville et Dresde favorables aux échanges scolaires

Les élèves du CEG Jacques-Opangault en liesse/Adiac

Le maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, et la délégation allemande conduite par le maire de Dresde, Dirk Hilbert, ont visité, le 22 janvier, le collège d’enseignement général Jacques-Opagault, dans le sixième arrondissement Talangaï.

La visite s’inscrivait dans le cadre des préparatifs du renouvellement imminent des accords de jumelage entre les écoles de Brazzaville et celles de la ville de Dresde, en Allemagne. La délégation des deux maires s’est rendue d’abord au lycée Chaminade avant d’aller au collège d’enseignement général Jacques-Opangault où elle a été accueillie par plus de deux mille cinq cents élèves ainsi que le personnel enseignant et administratif de cet établissement.

« Le jumelage entre Brazzaville et Dresde permettra aux enseignants d’avoir plus d’espoir », a indiqué Nicaise Bongo, directeur du collège d’enseignement général Jacques-Opangault. Il a aussi déploré l’état de délabrement avancé de ce collège.

Sur le plan éducatif et juvénile, le projet d’accord de jumelage en préparation prévoit des échanges entre les universités et étudiants, le jumelage d’établissements scolaires avec les écoles spécialisées ; des échanges entre les enseignants des écoles supérieures des beaux-arts ; l’organisation des colonies de vacances, des manifestations de jeunes ainsi que des permutations entre les établissements d’intégration pour enfants handicapés.

Sur le plan culturel, artistique et sportif, les deux maires envisagent des projets d’exposition, de vente d’objets d’arts et des échanges entre musées, des manifestations artistiques et culturelles. 

Entre 1975 à 1995, les villes de Brazzaville et Dresde avaient, entre autres projets à réaliser dans la capitale congolaise, l’assainissement des eaux pluviales, l’installation d’une menuiserie municipale, l’implantation d’une imprimerie moderne, la construction d’un hôtel touristique et d’un palais de la culture. 

Les deux villes ont des écoles et universités de renom. En Allemagne, l’École des beaux-arts de Dresde, fondée en 1764, est l’une des plus anciennes. L’université technique de Dresde ou bien École polytechnique royale de Dresde est une université d’élite allemande. Elle est réputée pour ses écoles d’ingénierie, d’architecture, d’économie, de médecine et de psychologie. Depuis le 15 juin 2012, elle fait partie des onze universités allemandes reconnues « universités d’excellence ». Cette université met l’accent sur la coopération avec les autres institutions de recherche renommées de la ville. En tant que plus grand site de microélectronique en Europe, elle possède des atouts en matière de nanotechnologie et de bioinformatique.

Par ailleurs, l’Université Marien-Ngouabi, autrefois Université de Brazzaville, est créée en 1971 à partir des différents établissements de la Fondation de l’enseignement supérieur en Afrique centrale. Elle fut rebaptisée Université Marien-Ngouabi, le 28 juillet 1977 et comprend la Faculté de sciences et techniques, la Faculté de sciences de la santé, la Faculté des sciences économiques, la Faculté des lettres et des sciences humaines, l’Ecole normale supérieure, l’Institut supérieur de gestion, l’Institut supérieur d’éducation physique et sportive, l’Ecole nationale supérieure polytechnique, la Faculté de droit ainsi que l’Ecole nationale supérieure d’agronomie et de foresterie.

Fortuné Ibara 

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
BrazzavilleChristian Roger OkembaCongoDresde

Related Articles

Congo : le gouvernement relève d’importants progrès en matière de promotion des droits de l’homme ces dernières années

L’humanité célèbre le 10 décembre, le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. A l’occasion, le gouvernement

Violences dans le Pool : Clément Mouamba : « Le gouvernement viendra à bout des miliciens ninjas »

Dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, les députés ont voulu en savoir un peu plus sur la situation

Le « Foufou » congolais va s’exporter vers l’Italie

La société congolaise NG Entreprise dont la zone industrielle est basée à Edou, dans le département de la Cuvette, exportera

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils