Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Congo: Brazzaville accueille un sommet africain sur la crise libyenne

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=”center”]

Un sommet des chefs d’Etat membres du Comité de haut niveau de l’Union Africaine (UA) sur la Libye, s’ouvre le 27 janvier à Brazzaville.

Ce mini-sommet est essentiellement consacré à la crise libyenne, en vue d’une “contribution africaine” à la résolution du conflit qui déchire ce pays depuis 2011. Il est convoqué par le président congolais, Denis Sassou-N’Guesso, en sa qualité de président du Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye.

Deuxième du genre après sa mise en place, lors du sommet de Kigali au Rwanda, ce comité que préside le chef de l’Etat congolais, jettera les bases d’une action africaine en vue d’unifier le peuple libyen.

Au nombre des chefs d’Etat attendus à Brazzaville, Idriss Deby Itno du Tchad, Mahamadou Issoufou du Niger, Jacob Zuma de l’Afrique du Sud et Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie.

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, sont également attendus dans la capitale congolaise.

Le Comité de haut niveau se fixera une feuille de route à présenter au prochain sommet de l’UA qui s’ouvre le 30 janvier à Addis Abeba.

Le président Denis Sassou N’Guesso a été désigné, par ses pairs africains, à la tête du Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye, lors de la 27ème session ordinaire de la conférence de l’UA, à Kigali, au Rwanda, les 17 et 18 juillet 2016.

La réunion de Brazzaville est un signal fort pour “montrer que l’Afrique doit avoir une voix forte sur ce dossier, car c’est un problème africain”.

Au début de la crise libyenne, en 2011, un comité identique était chargé de jouer la médiation entre les protagonistes. Le président Sassou-N’Guesso en faisait partie avec ses homologues de la Mauritanie, du Mali, de l’Ouganda et de l’Afrique du Sud.

Laissez un commentaire