Skip to content

Congo : Arrestation de l’opposant André Okombi Salissa

[GARD align= »center »]

On l’a appris ce mardi 10 janvier 2017. L’opposant congolais André Okombi Salissa a été arrêté avant l’aube à Brazzaville. Ancien ministre passé à l’opposition, il vivait dans la clandestinité depuis la réélection de Denis Sassou-Nguesso. Il était recherché pour détention d’armes et tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Selon plusieurs sources concordantes, policières y compris, André Okombi Salissa a été interpellé. Cela se serait passé dans la résidence où il se cachait, au nord de Brazzaville, entre 3 h et 4 h ce mardi.

Son chauffeur, qui se trouvait avec lui, a dû être hospitalisé. Selon l’un des collaborateurs de l’opposant, André Okombi Salissa a été envoyé à la Direction générale de surveillance du territoire (DGST) après être passé par les locaux de la sécurité présidentielle.

Mais la DGST, interrogée par la famille de l’ancien ministre, a nié le détenir. Ses proches se disent très inquiets de ne pas savoir où il se trouve, et quel sort lui est réservé. « On vient de perdre un frère, arrêté il y a deux mois, et mort sous la torture il y a deux semaines », se désole sa sœur cadette.

André Okombi Salissa a été ministre sans discontinuer de la fin des années 1990 jusqu’en 2012. Il était ensuite passé dans l’opposition et s’était présenté à la présidentielle de mars 2016. Il est poursuivi pour détention d’armes et tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Par RFI

[GARD align= »center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater