Congo : André Okombi Salissa condamné à 20 ans de travaux forcés

André Okombi Salissa

André Okombi Salissa

André Okombi Salissa, jugé depuis janvier pour atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat, risque 20 ans de travaux forcés selon les réquisitions prononcées mercredi devant la Cour criminelle de Brazzaville.

« Les faits de la cause étant suffisamment acquis à l’encontre d’André Okombi Salissa, il ne vous reste qu’à entrer dans une condamnation, vu la clarté et la concordance des faits. Qu’il vous plaise d’accuser Okombi Salissa, au titre d’auteur principal, à 20 ans de travaux forces« , a requis le procureur général Michel Oniangué.

« Personne n’est dupe. J’ai assez parlé pour prouver mon innocence. Je n’ai pas de défense. Je me soumets à votre conviction. Que vous me condamniez à 20, 30 ou 40 ans, j’assume parce que je suis citoyen congolais« , a déclaré M. Okombi Salissa, s’adressant aux juges.

Le réquisitoire a été prononcé en l’absence des avocats de la défense: quelques minutes après l’ouverture de l’audience, les six conseils de M. Salissa avaient quitté la salle d’audience pour protester contre le non respect de leurs droits et « de la procédure elle-même », selon un journaliste de l’AFP.

« La Cour a clôturé son instruction sans que tous les points des infractions n’aient été débattus, notamment l’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat« , s’est indigné Me Éric Yvon Ibouanga joint au téléphone par l’AFP.

Influent membre du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir), ministre dans tous les gouvernements de 1997 à 2012, André Okombi Salissa, 56 ans, a basculé dans l’opposition à l’approche de la présidentielle de 2016 remportée par son ancien mentor Denis Sassou Nguesso.

M. Okombi Salissa n’a jamais reconnu les résultats du scrutin présidentiel de 2016, tout comme un autre candidat, le général Jean-Marie Michel Mokoko, ancien chef d’État-major, qui a été jugé et condamné à 20 ans d’emprisonnement en 2018.

Avec AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie.


Tags assigned to this article:
André Okombi SalissaCongo

Related Articles

Consultations – Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou : « Le Congo est au-dessus des partis et des hommes politiques »

Alors que le membre du bureau politique de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale(Upads), Ange Edouard Poungui a écopé d’une

VIDÉO – Gabon : Jean Ping  » Ali sait qui a gagné les élections… »

adUnit = document.getElementById("google-ads-hfDQ");google_ad_client = "ca-pub-7718120058500385";adUnit = document.getElementById("google-ads-hfDQ");adWidth = adUnit.offsetWidth;if ( adWidth >= 999999 ) {/* GETTING THE FIRST IF OUT

Référendum constitutionnel au Congo: début de vote timide à Brazzaville

Les opérations de vote ont commencé timidement dimanche matin à Brazzaville, où les électeurs congolais sont appelés à se prononcer

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils