Congo : 4 525 agents qui ne se sont pas présentés au recensement ne seront pas payés ce mois de février 2019

Le ministre d’État, directeur de cabinet du président de la République, Firmin Ayessa

Le vice-Premier ministre congolais, chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’Etat, du travail et de la sécurité sociale, Firmin Ayessa.

Le vice-Premier ministre congolais, chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’Etat, du travail et de la sécurité sociale, Firmin Ayessa, a annoncé, le 23 février 2019, au cours d’une conférence de presse à Brazzaville, que les salaires de 4525 agents qui ne se sont pas présentés seront consignés dès la paie du mois de février 2019.

«Parmi les mesures urgentes, je cite en premier celle qui va entrer en vigueur dès la paye des salaires des agents civils de l’Etat de ce mois de février 2019, et qui pourra faire couler encre et salive. Cette mesure c’est la consignation, dans un mode de règlement (MDR) spécial de contrôle, des salaires de 4 525 agents qui ne se sont pas présentés au recensement, en dépit de nombreuses occasions de rappel aménagées par l’administration. Ce MDR spécial est créé. Les salaires du mois de février 2019 de ces agents ne seront pas virés sur leurs comptes bancaires, pour des besoins de contrôle. Ces agents sont appelés à apporter la preuve de leur appartenance à l’administration publique », a déclaré Firmin Ayessa.

«Il faut préciser qu’il s’agit d’une simple consignation de salaire et non d’une suspension ou d’une suppression de salaire », a précisé le vice-premier ministre.

Selon Firmin Ayessa, un site sera ouvert à l’Ecole africaine des chemins de fer sise à Mpila, à partir du lundi 11 mars 2019, pour recevoir ces agents, selon un calendrier qui sera largement diffusé et affiché dans les différentes administrations publiques. Les dispositions et modalités nécessaires sont prévues pour la réception et le traitement diligent de toutes les réclamations liées au recensement.

Les agents qui apporteront les justificatifs validés, seront intégrés dans la base des données des agents civils de l’Etat. Pour ceux qui, une fois de plus, ne se seront pas présentés audit site, dans un délai d’un mois, le gouvernement prendra acte de leur inexistence et les sortira, tout simplement, des effectifs de la Fonction publique.

Cette mesure intervient trois ans après le recensement général des agents de la Fonction publique.

Avec Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoFirmin AyessaFonction publique

Related Articles

Sassou N’Guesso : « Je ne serai plus là en 2016 si c’est la volonté des congolais « 

À l’issue d’une journée dense, Denis Sassou N’Guesso a livré une conférence de presse à son hôtel bruxellois. Le contenu

Congo – Économie domestique : quand la popote préoccupe les foyers…

La popote est un élément clé dans le fonctionnement des foyers ou des familles. Si pour certaines familles, les revenus

Congo – Enseignement général : des résultats catastrophiques au BAC, session de juillet 2015

Les résultats du Baccalauréat, session du 7 juillet 2015, dite session de remplacement font état de 6 714 candidats seulement déclarés admis sur

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils