Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post
Filtrer par catégorie
À la une
Afrique
Angola
Art & Culture
Brazzaville
Cameroun
Can 2015
Can 2017
Centrafrique
Congo
Économie
Gabon
International
Les régions
Les voisins
Pointe Noire
Politique
RD Congo
Sport

Cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi : Jean Claude Gakosso, représentera le Congo Brazzaville

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp

[GARD align=« center”]

Jean Claude Gakosso
Le ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso

Le ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso, représentera le Congo à la cérémonie d’investiture, ce jeudi 24 janvier 2019, du nouveau président de la RDCongo, Félix Tshisekedi, a-t-on appris des sources dignes de foi.

Ce mercredi, le président congolais, Denis Sassou Nguesso a adressé, dans un message rendu public, ses félicitations au nouveau président élu de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi, à l’occasion de son sacre à la magistrature suprême de son pays.

Annoncée pour le mardi 22 janvier, l’investiture de Félix Tshisekedi, confirmé président élu de la RDC par la Cour constitutionnelle, aura finalement lieu ce jeudi 24 janvier 2019 au Palais de la nation, selon son porte-parole, Vidiye Tshimanga.

[GARD align=« center”]

«L’investiture interviendra ce jeudi 24 janvier. En tout cas, nous faisons tout pour que toutes les dispositions – sécuritaires, protocolaires – soient prises concernant l’organisation de la cérémonie ce jour-là », a indiqué quant à lui Vidiye Tshimanga.

Selon lui, des invitations sont en train d’être envoyées aux chancelleries et aux chefs d’État de la région et d’ailleurs.

La grand-messe se tiendra au Palais de la nation où se trouvent les bureaux du président de la République, selon le porte-parole de Félix Tshisekedi. L’option d’une prestation de serment au stade des Martyrs a été définitivement écartée.

Une investiture qui ne met pas fin aux protestations du camp de Martin Fayulu revendiquant toujours la victoire.

Les Echos du Congo Brazzaville 

[GARD align=« center”]

Laissez un commentaire