Centrafrique : rapatriement volontaire d’une centaine de réfugiés centrafricains du Congo-Brazzaville

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align=« center »]

réfugiés centrafricains du Congo-Brazzaville
Une familles de réfugiés centrafricains dépendants de l’aide humanitaire à Bétou, au Congo-Brazzaville. (VOA/Ngouela Ngoussou)

110 réfugiés centrafricains vivant dans la ville congolaise de Bétou (nord-est), et faisant partie d’une première vague de 660 réfugiés ayant exprimé le désir de rentrer dans leur pays, sont arrivés samedi par camions dans la ville centrafricaine de Mongoumba (sud-ouest), a constaté sur place un journaliste de Xinhua.

Parmi les autorités étaient présents le maire de Mongoumba Ruffin Adela, le sous-préfet Achille Dedane Fayanga, le Représentant du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR/RCA) Duti Kalé et le ministre de la Sécurité publique, Henri Wanzet Linguissara. Ils se sont mobilisés pour accueillir ce premier convoi de réfugiés à Mongoumba, où le Centre de référence de tradition orale Aka a été aménagé par le HCR comme centre de transit.

Des kits constitués d’ustensiles, de vivres et d’une assistance financière correspondant à la taille des ménages ont été distribués aux réfugiés. En fonction de leur lieu de résidence habituel, les réfugiés centrafricains seront reconduits chez eux dans les préfectures de la Lobaye et de l’Ombella Mpoko (sud-ouest de la capitale Bangui).

[GARD align=« center »]

Etant donné l’accalmie dans la partie sud-ouest de la République centrafricaine (RCA), certains réfugiés avaient pris la décision de revenir d’eux-mêmes dans leur pays d’origine, ce qui a amené le HCR à déclarer que la relocalisation dans un autre pays et le retour volontaire avec intégration locale constituent une solution véritablement durable. D’après ses chiffres, plus de 650 réfugiés centrafricains vivant encore à l’étranger ont décidé de rentrer en RCA.

Le ministre de la Sécurité publique a demandé aux autorités locales et aux forces de sécurité intérieures de veiller à ce que les réfugiés ne soient pas spoliés de leurs maisons, leurs plantations et autres biens en raison de leur absence. Le rapatriement des réfugiés résidant dans la capitale de la République du Congo, Brazzaville, démarrera par avion le 3 avril prochain.

[GARD align=« center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater