Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Cecil, le lion le plus célèbre du Zimbabwe, abattu par un américain

Le lion Cecil du Zimbabwe était reconnaissable à sa crinière noire.  Photo :  YouTube

Le lion Cecil du Zimbabwe était reconnaissable à sa crinière noire. Photo : YouTube

Le lion le plus populaire du Zimbabwe serait mort aux mains d’un dentiste américain. La police du pays est à ses trousses.

Walter Palmer a été accusé d’avoir abattu le célèbre lion à crinière noire. Il l’aurait d’abord blessé avec une flèche avant de le tuer à l’arme à feu, le 1er juillet dernier, près du parc national Hwange.

Les groupes de conservation de la faune du pays ont vivement critiqué la chasse du lion de 13 ans à cause de sa popularité auprès des touristes et des circonstances dans lesquelles il a été tué. Il a été appâté à l’extérieur du parc national, où il est interdit de chasser.

Deux Zimbabwéens soupçonnés d’avoir accompagné M. Palmer et d’avoir tué, dépecé et décapité le lion Cecil vont être jugés pour braconnage mercredi par le tribunal de Victoria Falls. Palmer les aurait payé 50 000 €, soit l’équivalent de 72 500 $, pour ajouter ce prestigieux trophée de chasse à sa large collection.

L’un des suspects est Theo Bronkhorst, un chasseur professionnel de la société Bushman Safaris. Son permis de chasse a été suspendu avec effet immédiat et le trophée du lion a aussi été saisi.

L’autre suspect est le propriétaire de la ferme où le lion aurait été abattu, Honest Trymore Ndlovu. Le chasseur se serait entendu avec le propriétaire pour tuer le lion.

Un porte-parole de M. Palmer a reconnu dans les pages du Telegraph qu’il pourrait avoir tué ce lion. 

L’Américain prétend qu’il détenait tous les permis requis pour abattre le roi de la jungle. Or, les Parcs nationaux du Zimbabwe, dans le communiqué détaillant les accusations auxquelles font face les deux Zimbabwéens, soutiennent que « ni le chasseur professionnel, ni le propriétaire terrien ne possédait de permis justifiant la pris de ce lion et sont donc soupçonnés de chasse illégale. »

« Toutes les personnes impliquées dans ce dossier comparaîtront en court pour des accusations de braconnage », poursuit le communiqué.

La police est aussi à la recherche du fils du chasseur, Zane Bronkhorst, qui est soupçonné d’avoir participé à la chasse.

Selon la page Facebook de l’entreprise Bushman Safaris, la famille Bronkhorst dirige l’entreprise spécialisée dans les chasses de léopards dans le nord du Zimbabwe depuis 1992.

Le président de l’association des opérateurs de safaris, Emmanuel Fundira, estime que la mort d’un lion aussi emblématique est une vraie perte pour le tourisme local et une grande source d’anxiété.

« Cecil portait un collier. Cela signifie qu’il avait été choisi à des fins de recherches et d’études. Il était aussi populaire auprès des visiteurs de Hwange qui étaient fascinés par sa crinière noire et voulaient toujours savoir où il était », a-t-il ajouté.

Les chasseurs ont d’ailleurs retiré ce collier après avoir abattu l’animal, ce qui est illégal.

Hors de la réserve

Le célèbre lion du parc national de Hwange a été retrouvé sans vie il y a deux semaines à l’extérieur de la réserve.

Cecil aurait été attiré à l’extérieur du parc national avec une carcasse d’animal, puis blessé par une flèche et poursuivi pendant plusieurs heures avant d’être achevé par balle.

Les amateurs de chasse sont prêts à payer des fortunes pour tuer de gros gibiers, comme des buffles et de grands félins, sur les terres africaines, où la chasse au trophée est légale.

Par l’AFP

1 Comment

1 Comment

  1. Massala

    29 juillet 2015 at 9 09 21 07217

    Quoi 50000 seulement mais vous betes ou quoi c’est pas possible!!!!! Imaginez-vous un seul instant ce que cela aurait fait si un zimbabwéen aurait buté le lion le plus célèbre d’Amérique? Franchement………!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

International

Des secteurs essentiels comme celui de l’agriculture souffrent du manque de main-d’oeuvre qui menace les récoltes. Un décret va permettre la régularisation d’environ 200.000...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils