CAN 2019 – Hugues Ngouélondélé, ministre des Sports « Le Congo-Brazzaville ne sera pas candidat »

Hugues Ngouélondélé, ministre des Sports et de l’éducation physique

Hugues Ngouélondélé, ministre des Sports et de l’éducation physique.

Joint par téléphone samedi 8 décembre, Hugues Ngouélondélé, actuel ministre des Sports et de l’éducation physique, a démenti cette information. « Nous sommes à six mois de l’organisation de la Cope d’Afrique des Nations et il ne sera pas possible pour nous de l’organiser avec honneur et dignité. C’est plutôt le contraire, le Congo-Brazzaville ne sera pas candidat. Cela ne sera pas possible », déclare-t-il.

« Un jour peut-être nous serons candidat, avance Hugues Ngouélondélé. Mais pour le moment ce n’est pas au programme de notre gouvernement. Peut-être que l’idée a circulé, mais face à la réalité, nous ne pouvons pas organiser une grande fête comme celle-ci. Nous n’avons pas les structures pour le moment. »

Le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, invité de l’émission Radio Foot Internationale vendredi 7 décembre 2018 sur RFI, avait indiqué que le Congo-Brazzaville était candidat à l’organisation de la CAN 2019. Hugues Ngouélondélé, ministre des Sports et de l’éducation physique, a démenti cette information ce samedi 8 décembre, toujours au micro de RFI.

Le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, était l’invité de l’émission Radio Foot Internationale vendredi 7 décembre 2018 sur RFI. « Il y en a un qui a déjà écrit, le Congo-Brazzaville. Notre secrétaire général adjoint Anthony Baffoe m’a dit qu’il allait me parler d’une deuxième candidature », avait-il déclaré alors que le Cameroun ne sera plus l’organisateur.

Avec RFI

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

VIDÉO – L’Obélisque de Moungali: Le ministre de la culture rassure la population sur la rumeur de la stèle

Le ministre de la culture et des Arts, M. Léonidas Carel Mottom Mamoni, a rassuré le 04 juillet, toute la

Congo: Plus de 60 milliards FCFA pour améliorer les services de santé maternelle

Le ministre de la Santé, François Ibovi, a lancé, le 17 février à Brazzaville, en collaboration avec les partenaires internationaux,

Congo-RDC : vers l’ouverture des frontières

L’adoption, le 22 décembre, par la chambre basse du Parlement, du projet de loi autorisant la ratification de la Convention

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils