Brazzaville : Une façon originale de sécuriser soi-même sa maison

Brazzaville : Une façon originale de sécuriser soi-même sa maison

Brazzaville : Une façon originale de sécuriser soi-même sa maison

Un cambriolage n’a pas lieu au hasard. Souvent, les logements sont observés, les allers et venues des occupants sont surveillés, jusqu’à ce qu’on passe à l’action. Le hasard fait parfois bien les choses pour le voleur ! Pour entrer dans votre domicile, il cherche d’abord à entrer par la porte. Si la porte est bien fermée, il partira en quête d’une fenêtre ouverte. 

De nombreuses solutions ne coûtent pas cher et sont simples à mettre en place. En voici une qui pourra vous inspirer peut-être : des couvercles des cocotes- marmites accrochés ou suspendus à la porte centrale. Vous aurez toutes les cartes en main pour sécuriser vous-même votre maison.

Les maisons verrouillées, les volets fermés et les lumières éteintes, les cambrioleurs connaissent bien. Une maison totalement plongée dans le noir trahit votre absence. La solution ? Simuler une présence même quand il n’y a personne !

Statistiquement, les congolais ont une chance sur dix de se faire cambrioler au cours des six prochaines années. Pourtant, nous ne restons pas impuissants face à ce phénomène.

En effet, il est possible de renforcer la sécurité de nos logements grâce à quelques outils et astuces et plus particulièrement en renforçant ses portes et fenêtres.

Jack MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
BrazzavilleCambriolageSécurité

Related Articles

Affaire – Yves Castanou : Léon Juste Ibombo nomme illégalement un DG, retoqué par Clément Mouamba

  C’est une faute administrative grave qui pousserait à la démission si au Congo Brazzaville la cupidité n’avait pas précédé

Procès dit des « Kata-Kata » : 30 ans de travaux forcés prononcés contre Siméon Mobondé

Le verdict du procès des présumés auteurs des crimes crapuleux commis entre 2012 et 2013 dans les forêts périphériques de

Congo – Justice : Jean Didier Elongo obligé de retourner en prison !

Libéré de la Maison d’arrêt de Brazzaville, le lundi 30 avril 2018 à l’insu du procureur de la République, Oko

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils