Brazzaville – Sécurité : des policiers en exercice de réactivité pour le maintien d’ordre public

Une démonstration des éléments du GMP au stade Alphonse- Massamba-Débat

Le Groupement mobile de la police (GMP) et celui d’actions spéciales, en synergie avec la sécurité civile, ont procédé à une démonstration des capacités opérationnelles, le 30 mars à Brazzaville, pour entretenir les réflexes et la réactivité dans le maintien et le rétablissement de l’ordre public.

« Le maintien de l’ordre et le rétablissement de l’ordre public n’accordent aucun créneau à l’amateurisme. De telles missions ne peuvent être confiées aux personnes inexpertes. Pour cela, il faut des hommes ayant une connaissance parfaite des textes, une maîtrise des techniques opérationnelles appropriées pour mieux sécuriser la population et ses biens », a souligné le colonel Delphin Didace Yobi, directeur de la sécurité publique. Il s’est exprimé sur la nécessité d’avoir des policiers suffisamment entraînés pour mener les missions régaliennes qui sont les leurs.

La manœuvre a porté sur un exercice de rétablissement de l’ordre public après une brouille avec des manifestants, suite à l’interpellation et au démantèlement des fumoirs de chanvre.

« Le degré de professionnalisme de nos unités ne peut être élevé qu’avec ce genre de démonstration des capacités opérationnelles », a expliqué le commandant du GMP, le colonel Guy Jonas Tsiba, qui a dirigé l’opération.

Le général François Ossélé, directeur des opérations de l’état-major des Forces armées congolaises, a assisté à la manœuvre. « Ce qui m’a impressionné, c’est la coordination des opérations du Groupement mobile de la police avec d’autres composantes comme le Groupement d’actions spéciales et la sécurité civile », a-t-il fait savoir.

En dehors de cette démonstration, prélude à la célébration du trentième anniversaire du GMP, prévue le 3 avril, les unités de la police s’entraînent au quotidien.

« Nous allons créer davantage de conditions pour vous obliger de vous entraîner quotidiennement et professionnellement », a souligné le directeur général adjoint de la police, le colonel André Fils Obami-Itou.

Rominique Makaya

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
BrazzavillePolicepoliciersSécurité

Related Articles

Congo – Transports en commun : quand le comportement des conducteurs choque les usagers

À Brazzaville, les nombreux bus, minibus et coasters constituent l’essentiel des moyens de transport de la population. On note qu’un

Congo-Brazzaville: Désormais, toutes les associations devront accompagner le gouvernement

Quatre associations congolaises de défense des droits de l’Homme se sont inquiétées jeudi d’une « proposition de loi déterminant le régime

Les Congolais déplorent le contenu de la presse de leur pays

La célébration, le jeudi 03 mai, de la Journée internationale de la liberté de la presse a donné l’occasion aux

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils