Brazzaville : les Diables Rouges rentrent à la maison sous les ovations du public

by Adiac-Congo | 2 février 2015 20 08 51 02512

les Diables rouges rentrent à la maison[1]

Le cortège des Diables rouges Crédit photo Adiac

Les supporters ont salué, au rythme d’acclamations et de cris de joie, le parcours du onze national dans la compétition après quinze ans de passage à vide.

Thievy Bifouma[2]

Thievy Bifouma

Des heures avant l’arrivée des Diables rouges, plusieurs jeunes étaient déjà à l’aéroport Maya-Maya pour les accueillir chaleureusement. Certains habillés aux couleurs du pays brandissaient les banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Vive les Diables rouges ».

D’autres en tenue scolaire avaient à portée de main des effigies des joueurs, notamment l’attaquant Thievy Bifouma dont le nom était récité en refrain le long du parcours par des supporters qui, du reste, n’avaient jamais vu l’équipe nationale du Congo atteindre ce niveau à la CAN. En 1972, ils n’étaient pas nés.

À la hauteur du Centre hospitalier universitaire, les parents venus assister leurs proches malades ont accouru pour acclamer les joueurs de passage.

« Nous sommes fiers de vous malgré la défaite », s’écriaient nombre d’entre eux à l’image des étudiants qui sortaient en masse de la Faculté des lettres et des sciences humaines pour ne pas manquer l’occasion.

 Les joueurs visiblement émus ont encore, une fois de plus, été félicités par le ministre des Sports et de l’Éducation physique, Léon Alfred Opimbat, le maire de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, et le ministre de la Jeunesse et de l’Éducation civique, Anatole Collinet Makosso, qui sont partis avec eux de l’aéroport jusqu’à l’hôtel où ils sont logés en attendant de regagner leurs clubs respectifs.

© Adiac-Congo

Partager :

Endnotes:
  1. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2015/02/DR1.png
  2. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2015/02/TG.jpg
  3. Tweet: https://twitter.com/share

Source URL: https://icibrazza.com/brazzaville-les-diables-rouges-rentrent-a-la-maison-sous-les-ovations-du-public/