Brazzaville : fin de cavale pour le présumé meurtrier de l’étudiant Alex Guelor Mouya

by Adiac-Congo | 10 décembre 2015 18 06 55 125512

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.    [1]

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.   

Bane Bahine fut jusqu’au jour du forfait, le fournisseur des cartes de récharge à son employé Alex Guelor Mouya, étudiant en 2ème année à la Faculté des Lettres et des sciences humaines. Il a donné la mort à ce dernier après une altercation entre les deux le 8 décembre.

En effet, selon le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou, le présumé coupable s’est rendu précipitamment après son forfait à Pointe-Noire le 9 décembre.

 Il a été arrêté par la police alors qu’il était déjà détenteur de son billet d’avion pour se rendre à Bamako son pays natal via Abidjan en Côte-d’Ivoire. « Les services de police vont poursuivre les investigations pour déterminer les circonstances des faits et présenter ce délinquant devant le procureur de la République. Il y a donc lieu de retenir que la responsabilité pénale est toujours individuelle et l’intéressé doit répondre de ses actes. Cette situation ne devrait pas servir de prétexte à qui que ce soit pour poser des actes attentatoires à l’ordre public. Il n’y a aucune raison qui peut justifier une telle attitude », a-t-il indiqué.

Pour les services d’ordre, poursuit le porte-parole, des instructions ont été données aux agents de police pour faire de telle sorte que rien qui ressemble au désordre ne soit engagé dans le milieu universitaire.

S’adressant aux étudiants qui ont différemment interprété la situation  dans leur milieu,  le colonel Monkala  Tchoumou a  mis en garde contre une éventuelle amalgame entre la mort de cet étudiant et ce qui s’est passé à l’université dans la mesure où le coupable était juste un bandit qui était recherché et rattrapé par les services de la police à Pointe-Noire ».

Il a appelé ces derniers à vaquer librement à leurs occupations et à ne pas se laisser entrainer par ceux qui ne veulent pas aller faire cours.

Présentant ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée au nom de la police, le colonel Monkala Tchoumou a assuré que toutes les diligences vont être menées pour boucler l’enquête afin de transmettre le dossier chez le procureur de la République.

Notons que peu avant cette présentation du présumé coupable au public, une réunion à huis-clos a eu lieu entre la police, les étudiants et le tuteur d’Alex Guelor Mouya.

Lydie Gisèle Oko

Partager :

Endnotes:
  1. [Image]: http://icibrazza.com/wp-content/uploads/2015/12/Capture-d’écran-2015-12-10-à-18.51.15.png
  2. Tweet: https://twitter.com/share

Source URL: https://icibrazza.com/brazzaville-fin-de-cavale-pour-le-presume-meurtrier-de-letudiant-alex-guelor-mouya/