Brazzaville – Circulation routière : un accident fait deux morts à Talangaï

La tragédie s’est produite en fin de matinée du 26 mai, au niveau du Viaduc (entre le pont et le gymnase Nicole-Oba), occasionnant également plusieurs blessés dont un cas grave.

La tragédie s’est produite en fin de matinée du 26 mai, au niveau du Viaduc (entre le pont et le gymnase Nicole-Oba), occasionnant également plusieurs blessés dont un cas grave.

Il est 11 heures dépassées lorsqu’un bus de marque Hiace, en provenance du quartier Petit-chose, dans le sixième arrondissement de Brazzaville, finit sa course bien cabossé entre le pont du Viaduc (arrêt général) et le gymnase Nicole-Oba. D’après les témoins, le bus venait à peine de descendre du pont du Viaduc quand il a eu une crevaison. Roulant à vive allure, le chauffeur n’a pas pu maîtriser son volant. C’est ainsi que son véhicule est allé percuter le poteau électrique et le béton séparant les deux voies. A partir de ce choc violent, le bus a fait tonneau, occasionnant ainsi des morts, des évanouis et des blessés.

Selon des informations recueillies à l’hôpital de base de Talangaï, situé non loin du lieu de l’accident, il y aurait eu navette d’une ambulance entre cet hôpital et le Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU-B) pour tenter de sauver les cas graves, alors que d’autres blessés prenaient déjà les premiers soins.

S’agissant des statistiques, le directeur général de l’hôpital de base de Talangaï, Raphaël Issoïbeka, a indiqué qu’il y a eu vingt accidentés, parmi lesquels deux morts, dont le chauffeur, et un client à bord, puis trois cas envoyés au CHU-B.

Bruno Okokana

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
accidentBrazzavilleCirculation routièreCongo

Related Articles

Le Journaliste Asie Dominique de Marseille crache ses vomissures sur le PCT et les autorités congolaises

Asie Dominique de Marseille, soutien indéfectible du président Denis Sassou Nguesso, a montré son agacement sinon a eu du mal

Les Sénats du Congo et de France renouent le dialogue

Les chambres hautes des parlements des deux pays se sont engagés, le 17 avril à Brazzaville, à renouer le dialogue

Congo – Lutte contre les antivaleurs : le gouvernement épingle des fonctionnaires non exemplaires

Au cours de sa réunion du conseil des ministres du 6 octobre, l’exécutif a publié une liste de cinquante-six agents

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils