Skip to content

Brazzaville – CHU : l’arrêt du service minimum attendra l’avis général des travailleurs

[GARD align=« center »]

CHU de Brazzaville au Congo
Le Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville|©DR

En attendant la convocation d’une assemblée générale dont la date reste à définir, l’intersyndicale du Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Brazzaville a reporté sa décision de supprimer le service minimum mis en place pour « sauver des vies ».

Les agents du CHU ont relancé, le 6 octobre, leur grève générale illimitée suspendue le 10 août dernier.

« On se dirige probablement vers cette option qui relève d’une décision collégiale avec l’ensemble des agents que nous allons très prochainement consulter pour avoir leur avis. Pour l’heure, le service minimum se poursuit. La preuve, je suis moi-même en poste au bloc », a précisé samedi un des membres de l’intersyndicale joint au téléphone par notre rédaction.

Pour rappel, les agents du CHU ont relancé, le 6 octobre, leur grève générale illimitée suspendue le 10 août dernier. Une reprise du mouvement qu’ils justifient par la non-satisfaction de leurs revendications qui portent, notamment, sur le paiement de trois mois d’arriérés de salaires. Les mêmes revendications concernent les agents du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) qui ont arrêté le travail le 22 septembre.

[GARD align=« center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater