Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Boko Haram : le président nigérian accuse les Etats-Unis de complicité

Muhammadu Buhari à Washington mercredi. (Photo Brendan Smialowski. AFP)

Muhammadu Buhari à Washington mercredi. (Photo Brendan Smialowski. AFP)

Muhammadu Buhari a critiqué la décision américaine de ne pas livrer les armes à son pays pour mener la lutte contre la secte Boko Haram. Pour le président nigérian, ce refus fait des Etats-Unis un « complice » du groupe islamiste Boko Haram.

Une loi américaine interdit la vente d’armes à des pays qui, selon Washington, ne respectent pas les droits humains. Le président nigérian a appelé Washington et le Congrès américain à contourner la loi. Il a aussi promis d’effectuer des enquêtes sur les accusations de violations des droits de l’Homme dans son pays.

Muhammadu Buhari a rencontré le président américain Barack Obama, le 20 juillet à Washington, pour demander l’assistance de son pays afin de pouvoir lutter efficacement contre  le groupe islamique Boko Haram qui sévit actuellement au Nigéria, au Cameroun, au Tchad, et au Niger.  Il a fait de la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram, l’une de ses priorités. Les victimes de la secte islamiste sont estimées à 10 000 personnes tuées et des centaines de kidnappées, en majorité des femmes et de jeunes filles.

La Banque mondiale  a promis de prêter 2,1 milliards de dollars au Nigeria pour réparer les dégâts causés par Boko Haram dans le nord-est du pays. L’annonce a été faite suite à une rencontre à Washington entre le président nigérian, Muhammadu Buhari, et des représentants de la Banque mondiale, de la Fondation Bill et  Melinda Gates et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le prêt servira aussi à réinstaller les populations ayant quitté la région pour fuir les exactions commises par la secte dirigée par Abubakar Shekau. « Outre la reconstruction de la région en termes d’infrastructures, la priorité doit aussi être donnée à la  réinstallation des personnes déplacées, qui sont aujourd’hui plus d’un million », a précisé dans un communiqué  le président Muhammadu Buhari. 

© Adiac-Congo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils