Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Congo

Biens mal acquis: l’enquête française vise à « discréditer » le président Sassou

Thierry Moungalla

Thierry MOUNGALLA, Ministre de la Communication et des Médias Chargé des Relations avec le Parlement Porte-parole du Gouvernement

L’enquête française dite des « biens mal acquis » est une « immense manipulation » pour « discréditer » le président congolais Denis Sassou Nguesso au moment où il essaie d’obtenir un changement de Constitution, a affirmé vendredi à l’AFP son ministre de la Communication.

« Cette instruction dure depuis pratiquement dix ans », a souligné Thierry Moungalla, en marge d’un déplacement à Paris. « C’est une immense manipulation qui ne ressort qu’à certains moments stratégiques pour discréditer les autorités quand elles prennent des initiatives politiques », a-t-il ajouté.

« L’affaire dormait de son bon sommeil, il suffisait d’annoncer un référendum et elle ressort », a poursuivi M. Moungalla.

Deux propriétés de la banlieue parisienne ont été saisies récemment parce que les juges chargés de cette enquête soupçonnent le neveu du président congolais d’en être le propriétaire.

Âgé de 72 ans, Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de 30 ans au pouvoir, a convoqué la population à participer à un référendum le 25 octobre pour adopter une nouvelle Constitution qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat en 2016.

Alors que l’opposition dénonce un « coup d’état institutionnel », le porte-parole du gouvernement l’a accusée de faire un « procès d’intention » au chef de l’Etat qui n’a pas encore dit qu’il serait candidat à sa réélection.

« A ce stade, il s’agit juste d’un changement de gouvernance » qui comprend « des avancées majeures pour la jeunesse et les femmes », a plaidé M. Moungalla, en niant que le président Sassou Nguesso soit entré en campagne.

« Le gouvernement a amélioré sa communication, notamment sur la toile, c’est normal qu’un gouvernement valorise son bilan, mais on n’est pas dans le temps de la campagne présidentielle », a-t-il assuré.

Depuis plusieurs mois, le compte Twitter du chef de l’Etat, la radio-télévision publique congolaise et divers sites internet relaient des messages présentant Denis Sassou Nguesso comme « l’homme de la situation », « l’apôtre de la paix » ou l’artisan de la démocratie ».

Par l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils