2,400 milliards de FCFA pour la mise en œuvre du Programme activités génératrices de revenus au Congo

Des francs CFA

Des francs CFA. © RFI/Paulina Zid

La Banque mondiale va financer à hauteur 2,400 milliards de FCFA, soit 4.133.797 de dollars américains, le Programme activités génératrices de revenus (PAGR), initié par le Congo dans le cadre du Projet Lisungi-Systéme des filets sociaux et ses partenaires, a annoncé vendredi à Brazzaville, la ministre congolaise des Affaires sociales et de l’action humanitaire, Mme Antoinette Dinga-Dzondo.

‘’La mise en œuvre du PAGR, dans le contexte actuel de la crise économique et financière, a été rendue possible grâce au financement additionnel de 2,400 milliards de FCFA obtenu de la Banque mondiale« , a notamment déclaré Mme Antoinette Dinga-Dzondo, au cours d’une conférence de presse.

Le PAGR s’adresse aux populations congolaises très pauvres et pauvres vulnérables inscrites au Registre social unique (RSU), qu’elles soient bénéficiaires ou non des prestations du projet Lisungi.

Le montant alloué aux micro-projets éligibles ne dépassera pas 250.000 FCFA non remboursables, assorti de quelques conditionnalités, et 8000 à 9000 projets seront financés.

Selon la ministre des Affaires sociales et de l’action humanitaire, à la date d’aujourd’hui, 933­6 ménages sont éligibles aux transferts monétaires.

Ces ménages représentent une population de 46.753 individus bénéficiaires des transferts monétaires du projet Lisungi.

Pour l’instant, en attendant la mise en place des conditions indispensables pour le passage graduel à l’échelle, le programme ne couvrira que 16 localités de six départements du Congo, actuellement concernés par le projet.

Plus de la moitié de la population congolaise vit sous le seuil de la pauvreté dont l’incidence est passée, selon les études, de 65 pc à 75 pc entre 2005 et 2011.

Elle est plus concentrée au sein de certaines franges de la société et c’est notamment le cas des personnes âgées chefs de famille, les personnes vivant avec handicap, des populations autochtones, des enfants de la rue, des adolescentes et filles-mères, cibles principales du projet Lisungi.

Avec PANA 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CongoLisungiLuttepauvreté

Related Articles

Congo : Les agents de la Congolaise de gestion de loterie réclament deux mois d’impayés

Les agents de la Congolaise de gestion de loterie (Cogélo) exigent de leur direction générale le paiement des salaires des

Congo: Alain Akouala présente aux députés le processus économique des Zones économiques spéciales

Le ministre des Zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault, a sensibilisé le 13 avril à Brazzaville, les députés aux enjeux et processus

Congo : 500.000 FCFA de pénalités par jour si l’acte de cession de Warid n’est pas produit au tribunal

Le tribunal de Brazzaville a pris une ordonnance contraignant le notaire de Airtel Congo d’apporter finalement l’acte de cession des

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils