La mort des morts dans les cimetières

Cimetière de Mont-Kamba
Cimetière de Mont-Kamba

On se demande si les Congolais pensent encore à leurs morts. Le cimetière Mont-Kamba de Pointe-Noire, par exemple, se meurt. 

Là-bas, il faut chercher les tombes au milieu de grandes herbes de plus de deux mètres, comme on l’a vu dans un reportage de DRTV, chaîne de télévision privée. 

La nature ayant horreur du vide, ce cimetière est devenu le refuge des bandits et des reptiles. C’est le même scenario à Brazzaville. Les familles des défunts attendent seulement le 1er novembre pour aller nettoyer les tombes. 

Au cimetière de La Tsiémé, c’est le scandale : des maisons y ont poussé comme des champignons, et les enfants jouent entre les tombes. Des écoles privées y amènent les élèves pour les cours d’Education physique et sportive. A-t-on encore du respect pour nos morts?

Partagez cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

Articles similaires

IGNIE : UNE LOCALITÉ PLEINE DE PROMESSES
05 juin 2022
Congo : quand le pétrole produit l’énergie de l’injustice dans le Kouilou
15 mai 2022
INTERVIEW AVEC… HUGUES-YVAN GOMAT, CANDIDAT A LA CIRCONSCRIPTION DE MADIBOU
02 mai 2022
Port de Pointe-Noire : Bolloré cherche à rassurer sur l’emploi après la cession à MSC
28 avril 2022
Congo-B-Hommage à Guy-Brice Parfait Kolélas : dans son livre, Dany Bitsindou tacle une partie de l’opposition et des membres de l’UDH-YUKI
21 mars 2022
Marien Fauney Ngombé à la rencontre des étudiants congolais de France pour «impulser une nouvelle dynamique »
16 mars 2022

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater