Skip to content

Covid-19 : Le Parlement congolais autorise une deuxième prorogation de l’état d’urgence sanitaire dans le pays

Image d’archive|Les députés en plénière

Le Sénat et l’Assemblée nationale du Congo, qui viennent se réunir à Brazzaville, ont approuvé la loi autorisant la prorogation pour la deuxième fois de l’état d’urgence sanitaire au Congo pour vingt jours, a-t-on appris lundi de source parlementaire.

L’adoption de cette loi par les deux chambres du Parlement permet au président de la République, Denis Sassou-Nguesso, de proroger pour la deuxième fois cette mesure s’inscrivant dans le cadre du combat à mener contre le coronavirus.

Selon le président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba, la victoire contre le Covid-19 exige que tout le monde soit toujours en état d’alerte permanent.

« Le monde d’avant la pandémie ne sera plus le même que celui d’après. Nombreux commencent à s’interroger à juste titre sur ce que notre monde sera demain. Pour n’est pas être en retard sur l’histoire, il est temps que les principales institutions dont notre chambre réfléchissent dès maintenant sur les possibles mutations à venir qui concernent les questions économiques, écologiques et géostratégiques d’un monde en pleine bascule. Car gouverner, c’est prévoir« , a-t-il indiqué.

Conscient du fait que la propagation de la pandémie s’accroit au jour le jour à Brazzaville et Pointe-Noire, Isidore Mvouba a souligné la nécessité de la bouter hors du Congo.

Mais cela exige, a-t-il rappelé, la prise de conscience et l’implication personnelle de chacun, dans la mise en œuvre effective de toutes les mesures édictées par le gouvernement.

« Chacun de nous doit se considérer comme une partie de cette grande digue que constitue notre beau pays, le Congo, et s’engager à ne pas être le maillon faible, afin d’assurer la solidité de cet important édifice« , a-t-il poursuivi, se félicitant de l’initiative prise récemment par le chef de l’Etat, concernant l’importation du Covid-Organics, produit malgache censé guérir et prévenir du Covid-19.

Par ailleurs, Isidore Mvouba a rappelé au gouvernement d’accorder une attention particulière au démarrage effectif au Congo du projet « Artémésia », susceptible d’apporter des solutions à une maladie endémique, le paludisme, première cause de mortalité dans le pays.

Il a enfin salué l’implication des hommes d’église dans le combat que le peuple congolais mène contre le Covid-19.

« Les confessions religieuses trouveront, comme elles savent le faire, les arguments et les mots justes pour inviter le peuple de Dieu à s’approprier la quintessence des mesures barrière dans leur exaltante mission de sensibilisation et de mobilisation des fidèles pour qu’ils comprennent enfin qu’il s’agit des gestes qui sauvent« , a conclu Isidore Mvouba.

On rappelle que le Congo totalise 288 cas confirmés de coronavirus, 45 guéris et 10 décès liés au Covid-19.

Avec PANA

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater