Skip to content

Congo: le préfet, complice du maire de Brazzaville dans le pillage des caisses de la municipalité

[GARD align=« center »]

Pierre Cébert Ibocko-Onangha et Christian Roger Okemba
Pierre Cébert Ibocko-Onangha et Christian Roger Okemba

L’affaire des présumés détournements des fonds publics par Roger Christian OKEMBA, ne cesse de défrayer la chronique et commence à révéler les complicités. Finalement le maire Roger Christian OKEMBA, n’était pas seul dans ce deal. Il s’est fait aidé par toute une équipe, pour réussir son exploit.

D’après nos sources, le Préfet de Brazzaville, Monsieur Pierre Pierre Cébert Ibocko-Onangha qui pourtant était la première autorité politique a crucifié Roger Christian OKEMBA à travers un arrêté, lui interdisant la tenue d’une session budgétaire, était en complicité avec le Maire Roger Christian OKEMBA concernant les dossiers, sur les scandales financiers à la mairie centrale de Brazzaville. Ainsi, sous la présidence de Roger Christian OKEMBA au Conseil Départemental et municipal de la ville de Brazzaville, la Mairie centrale de Brazzaville était devenue une véritable vache à lait au profit du Préfet du département de Brazzaville, Monsieur Pierre Cebert IBOCKO ONANGHA.

Inspecteur de l’enseignement primaire, membre du PCT, admis à la retraite Monsieur Pierre Cébert Ibocko-Onangha, qui a obtenir son diplôme d’inspectorat à l’ENS, est aujourd’hui propriétaire de plusieurs biens immobiliers en un temps record. Ce dealer, en la personne de Pierre Pierre Cébert Ibocko-Onangha, sollicitait en permanence des aides financières à la mairie de Brazzaville, au nom de son département, en imposant à Roger Christian OKEMBA de lui faire uniquement des virements dans son compte personnel et non dans celui de la préfecture.

[GARD align=« center »]

Des multiples opérations louches et obscures, ont été effectuées par Roger Christian OKEMBA au profit de son mentor, le préfet Pierre Pierre Cébert Ibocko-Onangha. 

Bien que ces cas représentent une goutte d’eau, dans l’océan des détournements massifs des fonds publics, nous espérons que pour une fois, les cadres de l’État qui seront commis à la lourde tâche de mener des investigations sur des présumés détournements à la mairie centrale de Brazzaville, auront la fibre patriotique et feront correctement leur travail. Tout en interpellant le Préfet Pierre Cébert Ibocko-Onangha, pour élucider ces nombreux cas de soustraction gratuite de l’argent public pour des besoins privés; surtout que le Prefet de Brazzaville avait fait installer un pipe line financier branché directement dans le budget de fonctionnement de Mairie centrale Brazzaville. L’inspecteur de l’enseignement primaire à la retraite, en la personne du Préfet Pierre Cébert Ibocko-Onangha, doit donc justifier l’origine soudaine de tous les biens immobiliers en sa possession obtenus en si peu de temps.

[GARD align=« center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater