Le projet de pont Kinshasa-Brazzaville financé par la Banque africaine de développement

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align=« center »]

Une fillette contemplant Kinshasa © DR

Le Congo et la République démocratique du Congo (RDC) ont signé un accord pour la construction d’un pont entre Kinshasa et Brazzaville, les deux capitales les plus proches du monde -à l’exception de Rome et du Vatican-, avec un financement de la Banque africaine de développement (BAD), a annoncé jeudi cette dernière. L’accord a été signé en marge d’un forum sur l’investissement organisé par la BAD mercredi à Johannesburg (Afrique du sud).

L’ouvrage, un pont route-rail à péage, coûtera environ 550 millions de dollars (480 millions d’euros). Il mesurera près de 1.575 mètres et comptera une route à quatre bandes, une voie ferrée et un trottoir.

[GARD align=« center »]

Les deux capitales congolaises – Kinshasa et sa douzaine de millions d’habitants et Brazzaville, 1,8 million d’âmes – ne sont séparées que par le fleuve Congo, dont la largueur oscille selon les endroits entre 2,5 et 4 km. Les déplacements entre les deux villes ne sont actuellement possibles qu’en bateau, voire en avion.

« La construction de ce pont permettra non seulement de relier les deux villes, mais également de promouvoir l’intégration de la région par delà les frontières », a déclaré le ministre du Plan de la RDC, Modeste Bahati Lukwebo.

Aucune date n’a été fixée pour la réalisation du pont.

Un tel projet de pont existe depuis l’époque du maréchal Mobutu Sese Seko, qui a dirigé le Zaïre (désormais RDC) de 1965 à 1997.

[GARD align=« center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater