Congo : Redécollage imminent pour ECAir

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align=« center »]

ECAir
© Chancy De Chance

Au cours de la séance des questions orales au gouvernement avec débats, du 22 novembre à l’assemblée nationale, la situation de la compagnie ECAir a entre autres questions, été évoquée. Le ministre Fidèle Dimou a informé la représentation nationale de la reprise prochaine des activités de ladite compagnie aérienne.

Répondant aux préoccupations des députés, le ministre des Transports, de l’aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, a fait savoir que la relance des activités d’Équatorial Congo Airlines est éventuelle et même imminente.

« Les quatre avions qui étaient cloués au sol à l’aéroport de Maya-Maya sont actuellement à Addis-Abeba en Ethiopie pour certains, et d’autres à Johannesburg en Afrique du sud, pour subir un entretien technique. La reprise des vols se prépare. Au plan administratif, la reprise des services se fait progressivement », a indiqué le ministre des Transports.

Ces check-up de reprise font suite à un partenariat signé avec la compagnie Ethiopian Airlines pour la formation des équipages et la maintenance des appareils, pour le transporteur congolais ECAir, en cessation d’activités depuis le mois d’octobre 2016, pour cause de trésorerie.

Si la nouvelle est accueillie avec euphorie par de nombreux congolais qui voient en cette compagnie une fierté nationale, beaucoup émettent le souhait de voir s’opérer un changement à la tête de cette celle-ci, la direction sortante ayant brillé par une incompétence notoire en matière de management et de gestion.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville 

[GARD align=« center »]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater