Congo : vers la création d’un poste de porte-parole du président de la république?

[GARD align=« center »]

Le président congolais Denis Sassou Nguesso

« Les enjeux sont tant énormes qu’il nous paraît urgent et opportun de créer un poste de porte-parole du Chef de l’Etat. », confie, sous couvert d’anonymat, un proche du président congolais Denis Sassou-Nguesso. 

Un vide qui, de l’avis des observateurs, devrait mettre fin à la cacophonie observée dans la communication au sommet de l’Etat. Laquelle n’est pour autant rien comparée à la propension d’un quarteron de personnes sans mandat ni ordre de mission à occuper le devant de la scène pour parler au nom de l’Etat. 

Ce qui a souvent donné lieu à certaines prises de positions contradictoires, parfois excessives, et même répétitives ayant entraîné un dysfonctionnement de la République. En temoigne, entre autres, le tango congolais auquel l’on a assisté dans la gestion du dossier de la crise du Pool.

[GARD align=« center »]

En rapport avec la nouvelle constitution qui fait du premier ministre un Chef du gouvernement, il est souhaitable que le président de la République se choisisse un porte-parole. 

Deux anciens ministres dans les starting-blocks 

Les noms de deux anciens ministres de la communication circulent avec instance pour occuper ce poste. Selon certaines indiscrétions, il s’agit de Bienvenu Okiemi et de Alain Akouala. Encore faudrait-il que le Chef jette son dévolu sur l’un des deux.

Par Alphonse Ndongo

[GARD align=« center »]

A LIRE AUSSI

Ici Brazza
Logo
Enable registration in settings - general