Ali Bongo: « ce n’est pas à 74 ans que Jean Ping va commencer une carrière de démocrate »

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email

[GARD align= »center »]

La meilleure défense, c’est l’attaque. Mercredi, sur Europe 1, Ali Bongo, vainqueur d’une élection présidentielle controversée au Gabon, a à son tour accusé son adversaire, Jean Ping de fraudes. « Je dis que M. Ping a fraudé ». « Nous pensons qu’il y a eu des fraudes électorales dans son fief et dans d’autres régions de son territoire. Nous sommes devant un complot qui visait à truquer une élection et prendre le pouvoir par ce biais », a-t-il dénoncé, avant de mettre clairement en cause l’intégrité de Jean Ping. « Moi je n’ai pas mis en place un système avec des cyber-criminels pour venir frauder ». 

Depuis l’annonce des résultats Jean Ping, son adversaire, dénonce de son côté « une mascarade », notamment dans la province natale d’Ali Bongo, le Haut-Ogooué, où le taux de participation a atteint 99,98 % contre moins de 60 % sur l’ensemble du pays. Il exige un nouveau décompte des voix tout en fustigeant la position de Jean Ping, 74 ans et ancien cadre du régime de son père Omar Bongo, au pouvoir de 1967 à 2009. « Le renouveau, c’est moi qui l’incarne », assure-t-il.

Si recours, un recomptage. « La loi prévoit que décompte il y a lorsque la cour constitutionnelle est saisie après l’annonce des résultats », a rappelé Ali Bongo. Aussi, si la cour le décide, le président gabonais affirme qu’il ne s’y opposera pas. « Je suis un démocrate », assure-t-il. « Je suis pour que nous allions devant la cour constitutionnelle et qu’elle confirme mon élection. C’est ce que j’attends ».

[GARD align= »center »]

Comments 9

  1. MOUSTAPHA says:

    ALI NE CEDE RIEN L’AFRIK EST AVEC TOI

  2. Jean François bainguie says:

    Tout juste Ali ! Suis carrément d’accord

  3. Walumbinga- Samuel says:

    Que soit Ali ou Ping, ils sont tous inéligibles. Combattons tous l’exploitation et le pillage de l’Afrique, des Bantous en particulier. Quand la France a perdu le petrole d’Algerie, c’est le petrole du Gabon qu’avait comblé ce vide.
    La même famille gouverne le Gabon plus d’un siècle. le pays n’est pas counstruit, le peuplé ne sont pas instruits.
    Un bilan négatif. Tous les deux sont inéligibles.

  4. Aliou Dang says:

    Ping devra tranquillement rentrer dans son trou. On ne peut pas pousser la population au casse-pipe impunément

  5. Hélène says:

    Connaissant la générosité du père Bongo, il est rentré dans la famille, Avec la ferme conviction, qu’ il occupera un jour, le fauteuil présidentiel Gabonais.
    C’est un obsédé.

  6. privat guella says:

    l’Afrique doit ses responsabilités en face des araignées de l’ombre,l’Afrique peut résoudre elle même ses problèmes parce qu’elle a des capacités intellectuelles avérées dans le monde! Nous te soutenons le panafricaniste et même temps le démocrate que tu sois!Ne te laisse dissuader par les propos enchanteurs des malveillants,en fait par les pyromanes. je suis pour ABO!!! Sois dans le sillage de notre démocrate LAURENT GBAGBO !!!!!

  7. privat guella says:

    pour mon commentaire il des mots que j’ai omis;cela ne doit pas estropier la compréhension merci

  8. vita says:

    ton papa avait un ge plus avance ke celui de jean ping . il est reste au pouvoir te sa vie . il fallait le dire a ton papa le son age etait avance et dc il devait laisse le pouvoir tot

  9. jes says:

    Espèce de gros menteur et assassin tu n’as même pas honte de raconter des conneries juste parce que tu ne pense qu’à toi depuis quand les gabonais t’intéresse même ce qui est sûre tu bruleras en enfer salopard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

LES PLUS RECENTS

SUIVEZ NOUS

NEWSLETTER

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater