Skip to content

Présidentielle au Gabon : le Parti socialiste français appelle à la « sérénité »

[GARD align= »center »]

En se basant sur des chiffres collectés par l’opposition, Jean Ping, principal opposant à la réélection d’Ali Bongo, s’est déjà dit « élu » à l’issue du scrutin présidentiel gabonais. Cette déclaration intervient alors  que les résultats officiels ne seront communiqués que mardi.  De son côté, Ali Bongo, président-candidat, a indiqué qu’il attendait « sereinement » les résultats. Dans un communiqué, le Parti Socialiste français a déclaré que la sérénité doit présider à l’issue du scrutin.

« Alors que les premières estimations indiquent que le Président sortant Ali Bongo serait battu au profit de Jean Ping, la sérénité doit présider à l’issue du scrutin », a indiqué dimanche dans un communiqué le Parti socialiste en France. Avant d’ajouter : « Voilà plus d’un demi siècle que la famille Bongo gouverne le Gabon. Une alternance serait signe de bonne santé démocratique et un exemple ».

Selon le document, le Parti socialiste sera d’une extrême vigilance sur les résultats de l’élection présidentielle au Gabon.  Le PS a affirmé que le vote libre des citoyens est « l’outil par lequel la démocratie s’exprime et l’alternance, quand ils le décident, doit fonctionner ».

[GARD align= »center »]

Partagez cet articles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

En continu

Suivez-nous

Newsletter

S’abonner maintenant aux newsletter pour ne rien rater